Le Boudoir des Nanas

Adoptée et heureuse de l’avoir été…

7 octobre 2015

J’ai choisi de vous parler de l’adoption, pas n’importe laquelle: la mienne…
Chaque enfant adopté vit cet évènement différemment dans sa vie. et je ne sais pas si beaucoup d’enfants justement le vivent comme moi.
Je pense depuis longtemps avoir quelqu’un qui veille sur moi je ne sais pas si c’est un ange, une étoile, un bouddha ou autres… peu importe…

Papa et Maman ne sont ni Johnny et Laetitia ni d’autres personnalités… Issus de la classe moyenne, ils ont eu la chance d’avoir un passe-droit pour moi… Oui les élections présidentielles de 1981 avaient eu lieu quelques temps avant ma naissance et Mitterrand venait d’accéder au pouvoir. Certes… C’est grâce aux quelques connaissances qu’avait Papi, dont un député qui est passé ministre sous la nouvelle république et qui a fait signer le président lui même pour accélérer la procédure d’adoption… Résultat 4 mois après avoir vu le jour à Bombay en Inde j’étais dans ma famille.

Même si mes parents avaient souhaité me cacher mon adoption ils n’auraient pas pu. La couleur de peau oblige… Mais aussi loin que remontent mes souvenirs, je me vois avec eux, regarder sur la toile les diapos défiler de mon arrivée à l’aéroport de Paris, les larmes de papa et maman: la joie, un aboutissement, un long parcours et ce bébé, moi, qu’on leur met dans les bras. Ce jours là ils n’étaient pas venus seuls, mon Parrain et ma tante les accompagnaient. Et des diapos, des photos il y en a des tonnes de la présentation aux grands parents, famille, amis. Chaque étape de ma vie a été immortalisée sur papier glacé ou vidéo… J’ai grandi dans un environnement stable et aimant, quelques années après mon arrivée, ma petite sœur a agrandi la famille. Elle avait 18 mois et arrivait de New Delhi. Certes aucun lien du sang nous unit mais elle est ma sœur!!! On sourit toutes les 2 quand des personnes nous disent que l’on se ressemble….Et l’on s’aperçoit finalement, que les gens ne voient que ce qu’ils ont envie…

J’ai été ce qu’on qualifierait aujourd’hui d' »enfant roi ». Mais éduquée avec les bases fondamentales de la vie.
Une magnifique enfance, une adolescence assez mouvementée mais ne vous méprenez pas: pendant ma « fameuse » crise d’ado je n’ai jamais reproché à mes parents de ne pas être mes « vrais » parents…

Il y a 2 catégories de personnes, qui ont traversé ma vie, avec ces opinions:
La première:  Celles qui ne comprennent pas et qui insistent sur le fait que je devrais rechercher « mes origines » et qui à force de justifier leurs façons de voir les choses, m’agacent ou m’agaçaient.
La deuxième: les gens qui tout simplement se contentent de ma réponse à la question « Tu n’as jamais recherché tes origines », « NON ».
Ceux là, pour la plupart ont été ou sont encore des ami(e)s. A leur côté d’ailleurs je n’ai ni souffert de différence, ,ni de racisme.

Je pense aussi que l’on est ce qu’on dégage: je n’ai pas eu de problème pour trouver un emploi, ni pour me faire apprécier, malgré ma couleur de peau… Si les gens me détestent ou n’ont pas d’affinité avec moi c’est plus pour mon caractère, oui je suis impulsive, franche peut être un peu trop, je prends rarement de gants pour dire les choses, et parfois je parle sans réfléchir…Mais à côté j’ai quand même des qualités, rassurez vous , je suis très gentille, spontanée, pas rancunière et je pourrais déplacer des montagnes pour les gens que j’apprécie, pour ceux qui comptent pour moi!!!
Et vous savez quoi? Ce caractère, c’est celui de mon papa, ce qui prouve que l’on s’imprègne, de la personne qui nous élève… Ma sœur elle ressemble sur beaucoup de points à maman…
Maintenant la véritable question c’est pourquoi je fais un rejet de ce pays…? Seul un Psy pourrait m’analyser…

AdoptionCependant je vais vous expliquer je que je ressens au fond de mon coeur.
Depuis ma plus tendre enfance, je berce dans un magnifique cocon familial. Il me suffit de lire, écouter ou regarder journaux, médias, internet, pour savoir ô combien j’ai de la chance d’être dans un des pays où la femme a des droits. En Inde je n’aurais pas eu accès à l’éducation, je serais certainement mariée à une personne que l’on m’aurait imposée; ou violée, au nom de je ne sais quelle religion, j’aurais une multitude d’enfants et ce depuis l’age de 15 ans et j’aurais rêvé à une vie meilleure devant le Taj Mahal…

Alors si je devais dire une chose à la personne qui m’a portée, à la personne qui m’a abandonnée, ça serait tout simplement MERCI! Grâce à elle,  aujourd’hui je suis libre.
A 34 ans, ma vie n’est pas scellée, je peux encore penser , je peux faire des projets, je peux tout simplement rêver… Quelqu’un m’a dit de visualiser mes rêves sur une planche et d’y accrocher tous mes désirs, d’y croire chaque jour très fort, le matin, le midi, le soir….Et vous savez quoi, eh bien j’y crois… Les rêves c’est l’espoir, et tant que l’espoir subsiste, tant que votre tête et votre cœur se donnent à 100% alors il faut y croire…. Rien n’arrive par hasard, tout est écrit… Il faut savoir se relever, malgré les batailles que nous livre la vie!!!

Je me prénomme Vandana, et ce que mes parents ont conservé de l’Inde c’est mon prénom.
Ce qu’ils m’ont apporté c’est de l’amour et une famille.
Ils m’ont guidée, ils m’ont observée dans mes choix, ils sont toujours restés avec moi, peu importe la direction que je choisissais. Et ce même s’ils ne l’ approuvaient pas.
Mon Papa est le premier Homme de ma vie, et je l’aime d’un amour infini.
Ma Maman est partie voilà presque 3 ans, et personne ne pourra jamais la remplacer, elle était la seule femme que j’ai aimée aussi fort, mon tout. Son départ brutal est je crois, la seule blessure qui fait que parfois j’ai « mal à en crever »…

Peu importe ce que les gens pensent, je sais personnellement que les liens du cœur sont bien plus forts que ceux du sang…

[ssba]

Vous aimerez sans doute

13 Commentaires

  • natrado@aol.com'
    Répondre Nath'Nath' 7 octobre 2015 à 22 h 14 min

    A travers cet article, c’est un bel hommage que tu leur rends. Je trouve que l’adoption c’est la plus grande preuve de générosité qui existe, et je partage avec toi l’idée que les liens du cœur sont (ou peuvent être) plus forts que ceux du sang. C’est un beau témoignage que tu nous livres. Je t’embrasse ainsi que les enfants (surtout A…n !).
    Nath’

  • lorie.foret@hotmail.com'
    Répondre Lorie 7 octobre 2015 à 22 h 23 min

    C’est un très bel article avec beaucoup de recul, et de raisonnement, l’adoption est une chose formidable, et j’espère que cet article sera lu par beaucoup de personnes 🙂

  • nicolas.elie.monfraide@gmail.com'
    Répondre NiKoO 7 octobre 2015 à 22 h 47 min

    J’ai pensé à ma nièce en lisant tes jolis mots. Elle s’appelle Voahangi et son prénom est ce qui lui reste de son île… Madagascar. Elle n’y est jamais retournée. Elle à 21 ans aujourd’hui, et elle est ma nièce. La seule que j’ai. Mais c’est la mienne. Les liens du sang ? Sans doute. Les liens du cœur ? Tu as raison… Ils sont tellement plus sincères. Plein de jolies choses, Vandana…

  • mygreenglam@gmail.com'
    Répondre My Green Glam 8 octobre 2015 à 14 h 23 min

    Oh quel joli billet! Il m’a mis les larmes aux yeux. Déjà merci de parler de l’adoption de manière positive c’est hélas assez rare.
    Et moi aussi je dis merci à la personne qui a confié à un orphelinat le petit garçon que j’ai ainsi pu adopter et qui a trois ans aujourd’hui.
    Merci encore de ce message qui me va droit au cœur .

  • elisa.marnet@gmail.com'
    Répondre elisa 8 octobre 2015 à 15 h 53 min

    ton article est tellement touchant…j’ai connu dans ma famille un couple qui avait adopté une petite fille, ils l’aimaient tellement…beaucoup trop presque. elle leur en a fait baver toute leur vie, leur reprochant de l’avoir adoptée, tentant même parfois de les tuer (véridique). Quand je vois l’amour que tu porte à tes parents, je trouve ça touchant et réconfortant. bel hommage à ta maman en tout cas. bises

  • robertafowl@gmail.com'
    Répondre Roberta 8 octobre 2015 à 16 h 03 min

    Quel beau texte, ça m’a mis les larmes aux yeux. Merci de partager ça avec nous.

  • maman_tout_le_monde@yahoo.fr'
    Répondre Lorelei 8 octobre 2015 à 16 h 55 min

    Comme c’est beau cette histoire….
    Tu peux être très fière de ton passé et de ces gens merveilleux qui t’ont élevée pour devenir cette jeune femme forte et sensible…..
    Merci pour ce beau moment
    bisous

  • lilyviablog@gmail.com'
    Répondre Lilyvia 8 octobre 2015 à 18 h 10 min

    J’ai les larmes aux yeux en lisant ton articles, si beau,, si touchant… Toutes ces lignes ou presque j’aurai pu les écrire. Je m’y retrouve tellementt dans ton texte.

  • patricia.campistron@gmail.com'
    Répondre patoche-lyon 8 octobre 2015 à 18 h 18 min

    Waw, que d’émotions ! Quel beau cadeau tu leur fais ! C’est vrai que les écrits des adoptés sont rarement aussi beaux et positifs…
    De temps en temps, des artistes ou célébrités adoptées en parlent lors d’interviews (par exemple, http://next.liberation.fr/musique/2012/06/08/carmen-maria-vega-la-fille-du-feu_824816 je l’avais entendue à la radio), mais c’est assez furtif. Normal, c’est tellement personnel et intime …

    PS: Tu portes le même prénom qu’une grande grande dame que j’admire particulièrement, Vandana Shiva.

  • niniecoelho@gmail.com'
    Répondre Eva 8 octobre 2015 à 19 h 43 min

    Wow, ton texte est si beau..
    Gros bisous à toi (lesconfidencesdeva.over-blog.com)

  • mngs@hotmail.fr'
    Répondre Nath 8 octobre 2015 à 22 h 01 min

    Qu’il est beau votre texte !
    Maman d’une petite bouille du bout du monde,on me parle souvent de cette « ‘fameuse recherche des origines »‘, du mal être des enfants adoptés lorsqu’ils rentrent dans l’adolescence, et autres joyeusetés, comme si tout cela était une fatalité ou un passage obligé …
    Je suis comme vous, je crois du plus profond de mon être que les liens du coeur sont les plus importants, ce sont ceux de l’amour. Un amour sans calcul, sans limite.
    Notre petit bonhomme nous l’aimons depuis toujours, c’est NOTRE fils et je souhaite de tout coeur que toute sa vie il sente combien il nous est cher.
    En tout cas, cela fait du bien de lire ce genre de texte, cela me change de poncifs que j’entends souvent ici et là, et venant de personne qui ne savent pas ce que signifie le mot adoption….

  • virginie.belilita@yahoo.fr'
    Répondre ginie 9 octobre 2015 à 16 h 58 min

    Bonjour!

    J’espère que mon enfant pensera comme toi dans quelques années…
    Je veux juste rebondire sur le fait que tu souris aux remarques sur ta ressemblance avec ta sœur! Le mimétisme, les habitudes, être élevée dans le même environnement voilà ce qui fait que vous vous ressemblez physiquement! Mon fils ressemble à son père! et ils n’ont pas la même couleur de peau!
    En tout cas, bonne route ( même si elle est déjà bien engagée) 😉

  • milune69006@hotmail.fr'
    Répondre Milune 14 octobre 2015 à 17 h 28 min

    Magnifique témoignage. Mon mari et moi ne pouvons pas avoir d’enfant et nous aimerions donc adopter, mais beaucoup de gens nous décourage en nous disant que ça se passe presque toujours mal. Je suis contente de lire un témoignage positif.

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :