La Malle aux Livres

Ctrl + Q – Kathy Dorl

26 avril 2016

Recevoir des livres de maisons d’édition en vue d’un partenariat est toujours un plaisir.

Recevoir des livres dédicacés par leurs auteurs est toujours un incroyable plaisir.

Recevoir un cadeau de ces mêmes auteurs est toujours une immense surprise.

CTRL+QSurtout quand c’est Kathy Dorl qui vous honore d’un petit présent en vous envoyant une petite clochette métallique avec cette inscription « Ring for Sex », montée sur un porte-clefs… Passé le moment où vous avez éclaté de rire, vous vous demandez ce qui vous attend dans cette lecture…

Surtout que le titre ne laisse rien deviner ou entrevoir du bien-fondé de ce petit cadeau : « CTRL+Q ». mis à part la couleur rose de la couverture et la silhouette d’un bébé, rien ne se devine… Idem pour le résumé… Bon….. Je vais voir.

Mis en attente sur ma montagne à lire, il m’a fallu des semaines avant de m’y plonger.

Et comme le hasard fait bien les choses, je l’ai lu  pendant une période de saturation intellectuelle à de nombreux niveaux. Et comme les livres de Kathy sont des « Feel-good-books », oui, j’avoue, là, il tombait à merveille!

Parce que oui, j’ai ri! Non! Pas ri! J’ai pouffé de rire à de nombreuses reprises. Et ce dès les premières lignes.

couverture CTRL+QClémentine est une fille insupportable qui vit seul avec son hamster. Célibataire, chiante, irrévérencieuse, exigeante avec les autres mais jamais avec elle même, égoïste, vénale…, elle mène une vie ennuyeuse à mourir. Son emploi de vendeuse de matelas lui plaît tellement qu’elle passe ses journées à provoquer son patron en jouant à « Candy Crush machin », le rendant dingue.

Pour arrondir « ses fins de mois », elle décide de devenir « mère porteuse ». Peu importe que cela soit parfaitement illégal en France, elle organise son business de façon indécente. Les clients potentiels et désespérés ne manquant pas… Les hormones aidant, elle devient si infecte qu’elle est licenciée sans préavis.

Toute personne normalement constituée aurait jeté un regard sur sa vie et en aurait tiré les leçons. Ouaip. Mais pas Clémentine. Recrutée par un labo suisse qui lui fait un pont en or pour participer à des expériences sur l’instinct maternel, elle accepte de porter un enfant dont elle ne connaîtra rien…

Et là, alors que l’on ne s’y attend pas, mais alors absolument pas, l’histoire se transforme en un conte loufoque! Je ne vous en dirai pas plus, si ce n’est que j’ai ri jusqu’à la fin…

Kathy Dorl a ce petit truc quand elle écrit: dédramatiser des sujets graves, sérieux en injectant ce petit grain de folie qui la caractérise tellement bien! Parce que parler des mères porteuses, de l’eugénisme, de l’absence d’instinct maternel et réussir à nous faire sourire, n’est guère aisé. Et pourtant elle y arrive. Elle a ce pep’s dans l’écriture qui parvient à rendre léger un passage qui serait triste chez un autre auteur. Et surtout, surtout, elle arrive à rendre attachante (attachiante?) une Clémentine imbuvable, insupportable. Et ça, je vous assure que ce n’était pas une chose facile non plus!!!

Bref… En cas de flemme aiguë, d’envie de vous vautrer devant les programmes débilisants du paysage audio-visuel, en cas de blues passager… Faites « CTRL+Q » = arrêter le programme! Prenez un feel-good-book. Et vous savez lequel!

« CTRL+Q » Kathy Dorl aux Editions Hélène Jacob en vente ICI.

(Et même pas je l’utilise ta clochette Kathy! J’en connais cependant qui en ont bien besoin! Je peux leur prêter ou bien? Merci… T’es chou!)

[ssba]

Vous aimerez sans doute

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :