La Malle aux Livres

De juin, lecture du soir est pour le plaisir bon espoir

6 juillet 2015

Véritable dicton: « De juin, le vent du soir est pour le grain bon espoir. »

J’ai épousé un con (L’histoire de presque toutes les femmes) – Agnès Bouquet

j'ai épousé un conAttention! Rires assurés!

Pépita rencontre Roméo à St Tropez. Coup de foudre, amour fusionnel puis fiançailles dans la semaine. Elle n’en revient pas d’avoir rencontré un homme tel que lui. Un rien aventurier, au franc parler qui fait mouche, un rien macho… Mais un homme avec lequel elle se sent bien… Et lui, il est heureux d’avoir trouvé une fille qui aime ce qu’il aime ou du moins, semble… Une fille qu’il emmène sur son bateau, qu’il emmène manger des oursins à même les rochers…

Le début d’une histoire d’amour qui nous fait sourire tant elle semble caricaturale. Mais aussi et surtout parce que nous en avons vécu, tous et toutes au moins une histoire qui nous a fait aimer furtivement mais intensément, ce que notre élu du moment aimait…

« Après une virée i-nou-bli-able, la soirée « Lucioles » à Porquerolles et la découverte émerveillée de la bioluminescence du coléoptère (!), Pépita en est convaincue: il n’y en a pas deux comme lui. »

« Roméo, lui, se sentait conforté dans ses choix, il avait « une des plus belles gonzesses de la Presqu’île » (surtout l’hiver! Quand le village est vide…) qui aimait ce qu’il aimait, voulait ce qu’il voulait et disait oui à tout. La preuve.

C’est leur retour de Porquerolles, en pleine nuit, sous un ciel étoilé, qu’il lui a posé SA question:

– T’as un programme toi, ces jours-ci?

– Euh, non…

– Moi non plus… Si on on se fiançait?! »

Et après des fiançailles « à la sauvage », ils apprennent tout doucement à vivre en couple. A leur façon… Et si cela reste très drôle, cela a le mérite de nous faire nous interroger sur nos choix de vie, seule ou à deux. Sur ce que les autres font et sur ce que nous faisons, NOUS, en accord avec nous-mêmes. Certaines passages sont délectables…

« Là, Pépita n’a plus aucun doute: elle n’est pas avec un con qui fait LES courses mais avec un malade qui fait LA course. (…) « J’ai travaillé toute ma vie pour ne pas faire les courses à Casino et me voilà, un samedi matin, à foutre des paquets de yaourts et de beurre allégé sur un tapis roulant! » Est-ce à cause du beurre allégé ou de l’atteinte à sa triomphale position d’homme-qui-ne-fait-pas-courses-à-Casino que Roméo en fait tout un fromage?

Dieu seul le sait. Dieu, c’est-à-dire lui même. »

A propos d’un match de foot regardé avec ses potes… « (…) Qui ne leur jettent pas un cil! Sauf à les convoquer prestement: « Bébé, viens, viens voir le ralenti… Trop beau!… Non, mais regarde ça, ça c’est des mecs qui ont la nique! » Ce qu’elles font encore, s’empressant de poser un bout de fesse discrète sur un accoudoir chargé de cendriers, épongeant tendrement le front de leurs hommes respectifs (c’est ça, la nouvelle révolution féministe: un coup de vice!) avant de se retrouver parquées dans la cuisine, priées qu’elles sont, de bien s’entendre. »

« D’ailleurs, elle n’a jamais très bien compris ces histoires de fidélité. Ou plus exactement d’infidélité. Elle aime le gâteau au chocolat et la tarte au citron! Pas parce qu’elle mange un gâteau au chocolat qu’elle trompe la tarte au citron. C’est le mot qui vexe tout le monde. Elle, elle ne trompe personne. Elle complète! »

Et au fil du livre, leur histoire évolue, nous fait sourire car nous n’arrivons pas à savoir qui est le plus loufoque, pénible, original… des 2. Et c’est véritablement amusant!

En refermant le livre, nous nous disons juste qu’effectivement, en amour, il n’y pas de modèles mais des exemples… Et celui là en est un surprenant….

A lire!!!!

Pour un soir seulement, Journal (sexuel) d’une ex-petite moche – Thomas RaphaëlPour un soir seulement

Le livre qui fait du bien ! J’ai ri, souri et surtout répété : « mais c’est pas possible, ce mec lit dans nos pensées ! ».

Ce roman est un journal, le journal que Julie a commencé un 5 janvier…avec 4 jours de retard sur ce qu’elle avait imaginé. Julie est donc une ex-petite moche…avec un anévrisme qui peut rompre d’un jour à l’autre. Elle nous raconte ses rencontres, ses expériences, ses aventures, ses plans foireux, ses nouvelles expériences. Elle ne sait pas trop ce qu’elle veut mais elle cherche, elle se cherche.

Un souhait, un but : « Avant : peur de ne jamais me faire rappeler. Maintenant : plus peur car ne pas se rappeler est justement l’idée ! Plan parfait. Progrès en marche. Féminisme en action. Mourir ok, mais la tête haute et le vagin fleuri ! »

Julie et les sites de rencontre. Julie qui se prépare pour LE rencard. Julie qui essaie de se libérer du gros lourd de service… Tout y passe et c’est tellement vrai ! On s’y retrouve, on en rit, beaucoup.

J’ai envoyé des passages entiers à la Lila’s Team, chacun d’eux me rappelait une anecdote ou une histoire déjà entendue et donc vécue, pour de vrai !

1er rencard : « A part ça, je me suis exfoliée, hydratée, et lavé es cheveux pour les porter détachés. J’ai mis ma chemise préférée, mon jean qui me donne un beau cul. Je porte un peu de maquillage sur les lèvres et autour des yeux. »

413 pages dévorées, 413 pages de bonheur : un bouquin comme on les aime !

 

L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes – Karine Lambert

l'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommesDans cet immeuble, 5 femmes vivent avec cette résolution: renoncer aux hommes! Aucun homme ne pénètre dans leur immeuble: fils, frère, cousin, électricien, concierge… Aucune exception! Le seul mâle accepté est Jean-Pierre, le chat de Simone. Quand l’une d’elles part en Inde quelques mois, elle prête son appartement à Juliette qui accepte à contre-coeur de se plier à cette règle qu’elle juge stupide… Et surtout, surtout, elle rêve du grand amour et espère le rencontrer! N’en déplaise à ses nouvelles amies.

Chaque chapitre nous fait découvrir ces femmes différentes, attachantes, qui ont tous en commun d’avoir terriblement souffert à cause d’un homme. Des histoires, des souffrances que nous connaissons toutes, par notre vécu ou le vécu de nos proches. Des passages drôles, tristes, qui nous font nous interroger sur les choses simples de la vie.

Mais surtout un livre qui nous fait nous dire, que non! La vie sans un homme n’est décidément pas possible! En revanche, la vie entre filles dans un immeuble: je dis oui, mille fois oui!!!!

A lire!!!!

Trouée dans les nuages – Chi Li

La trouée dans les nuagesJin Xiang et Zeng Shanmei forment un couple parfait. A une belle réussite professionnelle s’ajoute une vie de couple qui laisse rêveur: ils s’entendent à merveille et leur entourage les envie. La seule ombre au tableau: l’absence d’enfant, malgré tous leurs efforts…

Et puis un soir, l’indiscrétion, volontaire ou non, d’une connaissance, réveille des démons enfouis depuis leur rencontre. A des jours sans nuages succèdent des tempêtes terribles. La vengeance, le mépris, la colère… Autant de sentiments qui vont faire exploser cette image lisse, et dévoiler ainsi leurs vraies personnalités.

Un huit-clos époustouflant de retenue, avant de basculer dans une violence indicible. Une écriture précise et sobre, d’une efficacité incroyable.

Une véritable gifle. A lire absolument.

 

L’élégance des veuves – Alice Ferney

Alice FerneyAu début du XXème siècle, la vie de la bourgeoisie parisienne. Rythmée par les fiançailles, les mariages, les naissances, les enterrements… De mère en fille, ou en belle-fille, on apprend tacitement que seul le bonheur d’enfanter compte… Et à ces naissances très nombreuses, succèdent des deuils au moins aussi nombreux… Parfois violents, quand son enfant est terrassé par une maladie ou par la Grande Guerre… Valentine et les femmes de son entourage abordent la vie avec un renoncement de leur vie de femmes… Elles sont mères avant toute chose. Elles épousent des hommes qu’elles n’ont pas toujours choisis. Essayent de les aimer du mieux possible, en trouvant dans ce mariage une certaine sérénité… Les enfants deviennent des liens indéfectibles dans ces mariages arrangés… Mais malgré tout, chacun y trouve une part de bonheur… Qui nous échappe à nous, femmes « modernes » mais qui est beau à lire…

L’écriture d’Alice Ferney touche à la grâce… Elle est magnifique de profondeur et de réalité… Ce livre nous happe et ne nous lâche pas jusqu’au point final.

Une merveille à lire absolument!!!!!!!!!!

 

Le sourire des femmes – Nicolas Barreau

le sourire des femmesAurélie est anéantie par sa rupture récente d’avec Paul. Elle rentre par hasard dans une librairie et achète un livre qui sera pour elle une révélation: « Le sourire des femmes »… Elle n’a alors de cesse de vouloir rencontrer l’auteur énigmatique, anglais qui vit reclus dans son manoir… Elle va rentrer en contact avec son agent français, et le supplier de les mettre en contact… Sauf que cet agent va tomber fou amoureux d’elle et va tout faire pour attirer son attention… Et donc lui compliquer la tâche…

Une histoire d’amour dans un Paris contemporain, avec pour toile de fond les rues pittoresques et la gastronomie française…

L’histoire est racontée alternativement par les deux protagonistes, ce qui permet d’avoir deux visions des événements. Mais… Parce qu’il y a un mais… L’ensemble reste consensuel, déjà vu… Et c’est bien dommage car l’écriture est soignée, agréable à lire… Et je précise que je ne suis pas très fan des histoires d’amour donc ceci explique peut-être cela….

 

Vernon Subutex – Virginie Despentes

vernon subutexPour ceux qui avaient râté cette chronique sur un livre IN-CON-TOUR-NA-BLE.

A lire absolument!

 

 

 

 

 

Les Ecorchés vifs (Les Rédempteurs) – Olivier Vanderbecq

Les Écorchés vifsLe premier livre d’un jeune auteur à la plume prometteuse!

A découvrir ici!

 

 

 

 

 

Et on n’oublie pas notre sélection de livres à emporter avec vous cet été, à la plage, à la campagne, sur votre terrasse… Où vous voulez en fait!!!!

Et pour vos enfants: petits et grands!!!

 

 

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

2 Commentaires

  • neuroneseneventail@gmail.com'
    Répondre Neurones en Eventail 6 juillet 2015 à 19 h 24 min

    Merci pour ta sélection, j’étais à court d’idées !

    • Répondre Lila sur sa Terrasse 6 juillet 2015 à 19 h 53 min

      Tu devrais y trouver ton compte….
      Comment vas tu? Depuis tout ce temps….
      Des bisous

    Laisser un commentaire