Le Coin des Mecs

J’ai vu…

29 juin 2015

 

J'ai vuJ’ai vu
Sur les falaises de Galway
Dans un crépuscule d’été
Le soleil lentement mourir
Sur un cercueil d’écume
Laissant son vaste empire
Aux soins de son amie la lune
Sur la colline verte comme l’Irlande
L’herbe entre l’or et la jade
Osciller au rythme de lande
Et du vent frais et maussade

 

temple barJ’ai vu
Dans les rues chaudes de Dublin
Aux sons estivaux que Temple bar chantait
Ma tête est tombée dans mes mains
fier d’exister, et surtout d’être irlandais
Lorsque le vent tombe ou la pluie souffle
Dublin reste ce qu’elle est et sera toujours
Jeune comme à son premier souffle
Et flamme émeraude de notre amour

 

irlande

Les peuples se lacèrent et se déchirent
Aujourd’hui tu aimes et demain tu hais
Peut être ne crains tu pas de mourir
Mais aurais tu peur de penser ?
On ne choisit pas l’amour d’une terre
C’est dans les entrailles qu’il te prend
Et si l’amour d’la terre te fait vivre un enfer
T’as plus qu’à serrer les dents !

 

irlandaisJ’ai vu
Sur les boulevards de Belfast,
Du sang des débris de la crasse
Des bouchers qui déciment
Dans la même langue que leurs victimes
Dans la grisaille froide du port
Plus de sang que d’eau
plus de vivants que de morts
Mais sont-ils les bienvenus ?
Un vivant n’est qu’un mort qui a survécu
Alors ils seront différents pour l’éternité
Comme les Irlandais et les Anglais.

 

(Rive Gauche à Paris)

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

2 Commentaires

  • ametihomb@gmail.com'
    Répondre Anastasia 29 juin 2015 à 20 h 19 min

    J’aime beaucoup ce poème 🙂

    • Répondre Lila sur sa Terrasse 5 juillet 2015 à 12 h 31 min

      Merci infiniment!!!!

    Laisser un commentaire