Le Coin des Mecs

La jupe pour homme (Episode 4)

6 novembre 2017

Voilà déjà quelques temps, j’écrivais ici même trois articles, expliquant comment l’idée de la jupe pour homme m’était venue, et comment, si je puis dire, j’étais « passé à l’acte », c’est-à-dire comment je m’étais décidé à porter des jupes en public.

Pour mémoire, vous trouverez ces 3 articles ici: « La jupe pour homme, drôle d’idée (1) »,  « La jupe pour homme (2) … Comment l’idée de la jupe a germé dans mon esprit … « , et « La jupe pour homme: je me suis lancé !! (3) »

Quelques années ont passé, et il me semble intéressant de faire un petit bilan, d’une part de mon expérience personnelle, et d’autre part, de l’actualité, assez riche dans le domaine avec la vague de chaleur de juin 2017.

  • Chauffeurs de bus nantais. En juin, alors qu’il faisait très chaud, certains chauffeurs, obligés de porter un pantalon, imaginent mettre un bermuda. C’est interdit par le règlement de l’entreprise. Alors leur vient l’idée toute simple de porter une jupe (leurs collègues femmes y ont bien droit !) Et cela fait le buzz !! L’initiative est largement commentée et très souvent appréciée !!

Chauffeurs de bus nantais (juin 2017)

  • Peu de temps après, des chauffeurs de bus lorrains, confrontés à la même situation, décident eu aussi de mettre une jupe.
  • Durant cette même période, des jeunes garçons  d’un collège anglais sont autorisés à porter la même tenue que les filles, c’est-à-dire soit un pantalon, soit une jupe.

Ecoliers anglais

  • Plusieurs interviews de Jérôme Salomé (le fondateur historique de l’association « Hommes en jupe » ont été relayées dans plusieurs médias. Jérôme explique très clairement sa démarche: porter une jupe au masculin.
  • J’ai également trouvé récemment des dépliants, réalisés par une maman, afin de démontrer que les garçons et les filles peuvent faire des choses que les habitudes, les « normes établies » rendaient quasiment impossibles, par exemple porter une jupe pour un garçon.

Un exemple de dépliant pour lutter contre les discriminations

 

 

 

 

Ces actions ont fait l’objet de nombreuses réactions et d’articles dans la presse : France Inter (« La jupe en marche !« ), France Info (« Et pourquoi pas la jupe pour homme ? »), le New York Times (« Lessons from the great male skirt rebellion  of 2017« )… Tout cela montre que les choses évoluent et que l’opinion semble enfin prête à voir les mentalités évoluer. Pas tout le monde certes, mais une partie non négligeable de la population lassée des stéréotypes, des « On a toujours fait comme cela », etc.

Pour ma part, la jupe fait maintenant partie de mon quotidien, et je la porte régulièrement que ce soit pour aller au restaurant, au cinéma ou pour me balader. Je n’attend pas que les mentalités évoluent, la vie est trop courte !!

jupe pour homme

 

 

 

 

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

4 Commentaires

  • alsachti@netcourrier.com'
    Répondre Jérémie L. 24 novembre 2017 à 8 h 57 min

    Moi aussi, la jupe masculine fait désormais partie de mon quotidien.
    J’espere qu’il y aura regulierement d’autres événements qui attireront l’attention des médias et du grand public sur ce vêtement.

    • f.didelot@wanadoo.fr'
      Répondre Marc 29 novembre 2017 à 13 h 53 min

      Bonjour Jérémie,
      Oui, tu as raison. Je crois que les mentalités évoluent peu à peu.
      Ceci étant, je n’attend plus pour ma part, et je porte des jupes quasiment tous les jours maintenant.
      Cordialement

      Marc

  • autogyre@hotmail.fr'
    Répondre O'Nortonkilt 29 novembre 2017 à 12 h 46 min

    Bonjour,
    Je suis toujours attristé par ces hommes qui disent qu’ils voudraient bien mais que « la société n’est pas prête ». Jusqu’ici, impossible de discuter avec eux… Pourtant, je constate que beaucoup de gens se fichent bien de ce que je porte et que les seules remarques que j’ai obtenues sont quasiment toutes positives. Alors pourquoi se priver ? Les femmes n’ont pas attendu que la société soit prête pour demander des droits et se libérer des carcans vestimentaires dans lesquelles nous les avions enfermées. Nous, le sexe « fort », serions nous donc si faible ? ou n’est-ce que la preuve d’un conservatisme, d’une volonté de rester accrocher à ces codes d’un autre âge ?

    • f.didelot@wanadoo.fr'
      Répondre Marc 29 novembre 2017 à 14 h 00 min

      Bonjour O’Norton Kilt,

      Je partage ton avis. Si nous attendons de voir 50 % des hommes en jupe dans la rue pour en porter une, nous aurons disparu avant …
      Je n’attend plus que la jupe pour homme devienne banale, voilà déjà quelques années que je suis sûr de moi (oui, nous sommes des hommes, alors autant montrer que nous osons) et je m’habille comme je veux !! Et comme tu le dis: 1/ la majorité des gens ne voient pas que je suis en jupe, 2 / J’ai pas mal de compliments et 3 / Seuls des petits groupes osent émettre une remarque. Et de toute façon, j’y suis prêt et je m’en moque !!!

      Bien à toi

      Marc

    Laisser un commentaire