Le Coin des Mecs

La jupe pour homme (Episode 4)

6 novembre 2017

Voilà déjà quelques temps, j’écrivais ici même trois articles, expliquant comment l’idée de la jupe pour homme m’était venue, et comment, si je puis dire, j’étais « passé à l’acte », c’est-à-dire comment je m’étais décidé à porter des jupes en public.

Pour mémoire, vous trouverez ces 3 articles ici: « La jupe pour homme, drôle d’idée (1) »,  « La jupe pour homme (2) … Comment l’idée de la jupe a germé dans mon esprit … « , et « La jupe pour homme: je me suis lancé !! (3) »

Quelques années ont passé, et il me semble intéressant de faire un petit bilan, d’une part de mon expérience personnelle, et d’autre part, de l’actualité, assez riche dans le domaine avec la vague de chaleur de juin 2017.

  • Chauffeurs de bus nantais. En juin, alors qu’il faisait très chaud, certains chauffeurs, obligés de porter un pantalon, imaginent mettre un bermuda. C’est interdit par le règlement de l’entreprise. Alors leur vient l’idée toute simple de porter une jupe (leurs collègues femmes y ont bien droit !) Et cela fait le buzz !! L’initiative est largement commentée et très souvent appréciée !!

Chauffeurs de bus nantais (juin 2017)

  • Peu de temps après, des chauffeurs de bus lorrains, confrontés à la même situation, décident eu aussi de mettre une jupe.
  • Durant cette même période, des jeunes garçons  d’un collège anglais sont autorisés à porter la même tenue que les filles, c’est-à-dire soit un pantalon, soit une jupe.

Ecoliers anglais

  • Plusieurs interviews de Jérôme Salomé (le fondateur historique de l’association « Hommes en jupe » ont été relayées dans plusieurs médias. Jérôme explique très clairement sa démarche: porter une jupe au masculin.
  • J’ai également trouvé récemment des dépliants, réalisés par une maman, afin de démontrer que les garçons et les filles peuvent faire des choses que les habitudes, les « normes établies » rendaient quasiment impossibles, par exemple porter une jupe pour un garçon.

Un exemple de dépliant pour lutter contre les discriminations

 

 

 

 

Ces actions ont fait l’objet de nombreuses réactions et d’articles dans la presse : France Inter (« La jupe en marche !« ), France Info (« Et pourquoi pas la jupe pour homme ? »), le New York Times (« Lessons from the great male skirt rebellion  of 2017« )… Tout cela montre que les choses évoluent et que l’opinion semble enfin prête à voir les mentalités évoluer. Pas tout le monde certes, mais une partie non négligeable de la population lassée des stéréotypes, des « On a toujours fait comme cela », etc.

Pour ma part, la jupe fait maintenant partie de mon quotidien, et je la porte régulièrement que ce soit pour aller au restaurant, au cinéma ou pour me balader. Je n’attend pas que les mentalités évoluent, la vie est trop courte !!

jupe pour homme

 

 

 

 

[ssba]

Vous aimerez sans doute

11 Commentaires

  • alsachti@netcourrier.com'
    Répondre Jérémie L. 24 novembre 2017 à 8 h 57 min

    Moi aussi, la jupe masculine fait désormais partie de mon quotidien.
    J’espere qu’il y aura regulierement d’autres événements qui attireront l’attention des médias et du grand public sur ce vêtement.

    • f.didelot@wanadoo.fr'
      Répondre Marc 29 novembre 2017 à 13 h 53 min

      Bonjour Jérémie,
      Oui, tu as raison. Je crois que les mentalités évoluent peu à peu.
      Ceci étant, je n’attend plus pour ma part, et je porte des jupes quasiment tous les jours maintenant.
      Cordialement

      Marc

  • autogyre@hotmail.fr'
    Répondre O'Nortonkilt 29 novembre 2017 à 12 h 46 min

    Bonjour,
    Je suis toujours attristé par ces hommes qui disent qu’ils voudraient bien mais que « la société n’est pas prête ». Jusqu’ici, impossible de discuter avec eux… Pourtant, je constate que beaucoup de gens se fichent bien de ce que je porte et que les seules remarques que j’ai obtenues sont quasiment toutes positives. Alors pourquoi se priver ? Les femmes n’ont pas attendu que la société soit prête pour demander des droits et se libérer des carcans vestimentaires dans lesquelles nous les avions enfermées. Nous, le sexe « fort », serions nous donc si faible ? ou n’est-ce que la preuve d’un conservatisme, d’une volonté de rester accrocher à ces codes d’un autre âge ?

    • f.didelot@wanadoo.fr'
      Répondre Marc 29 novembre 2017 à 14 h 00 min

      Bonjour O’Norton Kilt,

      Je partage ton avis. Si nous attendons de voir 50 % des hommes en jupe dans la rue pour en porter une, nous aurons disparu avant …
      Je n’attend plus que la jupe pour homme devienne banale, voilà déjà quelques années que je suis sûr de moi (oui, nous sommes des hommes, alors autant montrer que nous osons) et je m’habille comme je veux !! Et comme tu le dis: 1/ la majorité des gens ne voient pas que je suis en jupe, 2 / J’ai pas mal de compliments et 3 / Seuls des petits groupes osent émettre une remarque. Et de toute façon, j’y suis prêt et je m’en moque !!!

      Bien à toi

      Marc

      • Vaugnerite@live.fr'
        Répondre ETRESOI 11 janvier 2018 à 14 h 31 min

        Bonjour,
        Bien d’accord avec Marc
        La plupart des gens ne remarquent rien et moi aussi, j’ai souvent des compliments.
        Le même jour, une femme m’a dit que j’étais beau. Et 4 femmes en voiture m’ont suivit au ralenti pour finalement ouvrir la fenêtre et me dire que j’avais de jolies jambes et que ça leur plaisait!
        Mais il y a quelquefois des idiots…
        Le seul frein est ma famille et mon épouse qui a rejeté en bloc ma tentative pour lui en parler.
        Donc, c’est malheureusement encore en cachette….

      • aleildavid34@gmail.com'
        Répondre kiltdumidi 4 avril 2018 à 16 h 27 min

        Le probléme vient des réactions parfois violentes d’une partie de la population, souvent intégriste religieuse et/ou d’extrème droite, accoutumée à la violence physique et verbale et l’utilisant pour terroriser ceux qui sortent des stéréotypes vestimentaires. Ces gens sont souvent violents et parfaitement aguerris à la baston, porter un kilt ça va, mais la vision d’un mec en jupe va faire tilt dans leur esprit étroit:  » il est en jupe c’est un pédé, on va casser du pédé ».
        Je comprends la peur q’ils inspirent, un mec en jupe s’est fait tabassé à Paris l’année dernière devant sa copine, catalogué « pédé » par ses agresseurs, et on ne peut rien contre ces types qui sont souvent experts en bagarre.
        C’est la police du vètement, comme dans les théocraties du moyen orient. perso je porte mon kilt, j’aimerais aussi mettre une jupe gothique, mais là j’ai peur de me faire casser la gueule.

        • f.didelot@wanadoo.fr'
          Répondre Marc 6 avril 2018 à 9 h 47 min

          Bonjour KiltduMidi,

          Je comprend qu’il puisse y avoir des réactions violentes. Fort heureusement (je touche du bois, du singe, tout ce que vous voulez…), cela ne m’est jamais arrivé. Tout au plus des sifflets ou des quolibets de la part, soit de groupes de jeunes gens, soit de crânes rasés. Mais je le répète, c’est extrêmement rare, et de toute façon, j’évite de me balader dans des banlieues louches (mais je n’y vais pas non plus en pantalon …)

          Hier soir, chez CULTURA, une maman avec sa petite fille (10 ou 12 ans) passent derrière moi (je regardais des livres). la petite se retourne étonnée, me regarde, me fait un sourire, je lui renvoie également mon plus beau sourire. Et la petite dit à sa maman:
           » Maman , maman, le monsieur porte une jupe ! »
          La réponse de sa maman, très naturelle:
           » Ma chérie, tout le monde peut porter ce qu’il veut ! »
          Avec des gens ouverts comme cela, les stéréotypes (déjà ancrés dans la tête d’une petite fille à 10 ans) seront gentiment battus en brèche.

          Alors, sortons, montrons-nous !
          Mes amis et amies m’ont dit une chose qui m’a marqué: « On voit très clairement que tu es un homme. Tu as les c… pour t’affirmer et ne pas avoir peur du regard des autres !  »
          Nous sommes des mecs ! Alors, montrons-le !

          Marc

  • fabrice.m4@free.fr'
    Répondre Fabhimself 23 février 2018 à 16 h 04 min

    Bonjour à tous,
    Je rêve de pouvoir porter des jupes (et pourquoi pas des robes !!) , mais outre la difficulté à se lancer, cela semble assez difficile à trouver dans les magasins… en dehors de kilts limite caricaturaux et autres déguisements stupides. Des conseils pour un (futur) débutant ? ou alors vous approvisionnez vous carrément dans les rayons femme ?
    Et par les températures polaires qui courent, porter un collant par-dessous ne fait-il pas un peu trop féminin justement ?
    Sinon bravo à vous tous, courageux pionniers d’une ère nouvelle ! Nos enfants vous remercieront d’avoir osé ! (comme les femmes pour le pantalon…)

    • f.didelot@wanadoo.fr'
      Répondre Marc 23 février 2018 à 21 h 48 min

      Bonjour FabHimself,
      Pour ma part, hormis un kilt que je met rarement, toutes mes jupes proviennent des rayons « femme » des magasins. Si vous voulez commencer « en douceur », commencez par des jupes en jean (le tissu rappelle celui du pantalon du même nom, et c’est un bon moyen de passer à la jupe pour un homme !)
      En ce qui concerne les collants, ils sont à la fois chauds, jolis, et très agréables à porter. Pour ne pas courir le risque d’être trop féminin, vous pouvez commencer par les classiques collants noirs opaques. C’est ce que j’ai fait, mais ensuite, on se prend au jeu, tant l’éventail du choix est large. Et je porte quasiment tout type de collants, en évitant simplement les motifs trop connotés féminins, comme la dentelle ou les fleurs. Mais il existe de jolis motifs (losanges, chevrons par exemple) qui vont très bien à des hommes.
      Je sais que la première fois est intimidante (ce que j’ai expliqué dans mes divers articles), mais une fois qu’on y a goûté, quelle liberté ! Et quel sentiment agréable de se sentir vivre parce que l’on vit quelque chose de différent …
      Osez !
      Cordialement

      Marc

  • fabrice.m4@free.fr'
    Répondre Fabhimself 16 avril 2018 à 15 h 13 min

    Et bien moi aussi, j’ai osé finalement ! Et je confirme : quel plaisir absolu de se sentir libre d’être différent , le délicat équilibre entre la peur d’être vu, et l’ivresse de garder la tête haute malgré quelques (rares) regards étonnés ou amusés… Et finalement on se surprend à être déçu de n’avoir pas croisé suffisamment de passants ! Je suis sorti malgré les craintes formulées par ma compagne, qui pourtant devrait remercier ses consoeures d’avoir osé porter le pantalon il n’y a pas si longtemps …
    Et je n’ai qu’une envie : recommencer ! Alors j’ai même essayé d’organiser une randonnée en jupe sur un site très connus de rencontres amicales à trois lettres .. Et quelle ne fut pas ma surprise de constater que dès le lendemain la randonnée en question avait été supprimée ! Mes demandes d’explications restent sans réponses à ce jour… Bref la jupe pour hommes soulève donc encore des craintes et des amalgames insensés dans la têtes de certains semble-t-il !!
    Qu’importe ! Ne nous laissons pas intimider par des esprits obtus voire rétrogrades…
    Alors s’il y a d’autres amateurs pour profiter des beaux jours avec les jambes à l’air et à l’aise en région parisienne, et même un peu plus loin pourquoi pas, je suis prêt à participer voire à organiser des balades et autres randonnées pour que nous puissions clamer haut et fort notre désir de pouvoir nous vêtir à notre guise !

    • f.didelot@wanadoo.fr'
      Répondre Marc 16 avril 2018 à 16 h 32 min

      Bravo Fabhimself !! C’est le premier pas qui compte … Et le plaisir que l’on éprouve est immense.

      Pour ce qui est de la randonnée, c’est effectivement bizarre, mais comme vous le dites, tout le monde n’a pas l’esprit ouvert. Vous avez d’ailleurs une chance que vous devez savourer: que votre compagne accepte. Cela n’était pas le cas de la mienne… Alors qu’au final, tout cela n’est qu’une histoire de tissu !!

      Recommencez ! Vous y prendrez goût !!

      Marc

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :