La Malle aux Livres

La meilleure d’entre nous – Sarah Vaughan

3 octobre 2017

Cela vous arrive, à vous, de suivre des émissions culinaires? Moi non.

Mais j’ai un faible pour celles qui mettent en scène des pâtissiers pros ou amateurs, je l’avoue.

Vous savez ces émissions qui vous donnent envie de passer la soirée à vous enfiler du chocolat ou des trucs hyper sucrés, vautrés sur le canapé, à pleurer de désespoir en pensant à votre grande spécialité à vous: le gâteau au yaourt!

Eux rivalisent de dextérité avec la pâte à sucre (la dernière fois que vous avez essayé de la manipuler, elle a fini au fond du sac poubelle. Quelle saloperie ce truc!), le caramel (vous ne comptez plus les casseroles foutues), le chocolat prodigieusement étalé (pas d’amas granuleux dispersés sur le biscuits cramé), la poche à douille (jamais réussi à l’utiliser la mienne), le siphon à chantilly (le mari de Vanda et leur cuisine ont été repeints en rose le jour où j’ai tenté une émulsion de fraises du jardin…)… Etc.

Mais le pire étant leur capacité d’adaptation, leurs réactions efficaces en cas d’échec… Moi, je balance tout à la poubelle et j’envoie des messages d’insultes à Marmiton pour recettes et contenus frauduleux et mensongers.

Bref. J’adore ces émissions. Que je ne regarde quasiment pas, car j’ai toujours 1001 choses à faire. Sauf quand je suis épuisée de ma journée, et que mon canapé est mon radeau post naufrage. Plaid. Télécommande. C’est parti.

Au delà de ces talents qui moi, me bluffent, ce sont les motivations et les aspirations de ces participants qui m’intriguent. Les passés, les passions.

Dans « La meilleure d’entre nous » Sarah Vaughan met en scène 5 candidats concourant pour devenir l’image de la marque « Kathleen Eaden », une déesse de la pâtisserie de l’autre côté de la Manche, décédée des années auparavant, mais ayant laissé une bible en la matière, incontournable référence, pour ces amateurs de douceurs sucrées.

Sauf que ce concours n’est pas, en lui même, une douceur sucrée. Il exige du temps, de la précision et une sacrée dose de savoir faire. Choses que les 5 candidats ont. Chacun à leur manière. Aussi différents que possible, on les suit au fil des chapitres, dans leurs vies quotidiennes, devant les fourneaux du studio, et dans leurs réflexions intimes et sentimentales.

Une jeune mère célibataire, caissière, voulant prouver à ses proches qu’elle est capable de faire quelque chose de sa vie; la sportive obnubilée par la prise du moindre gramme, qui court pour perdre toute calorie avalée mais surtout pour fuir de lourds secrets; la cinquantenaire presque obèse qui cuisine pour se rassurer, délaissée par un mari marathonien; la jeune mère de famille, ex enseignante, qui rêve de prouver et de se prouver tant de choses, et le seul homme de la compétition qui considère la cuisine comme une thérapie à son jeune veuvage…

Ils s’affronteront en cuisine, sous l’oeil bienveillant sur papier glacé d’une Kathleen Eaden dont nous découvrons la vie, au fil de chapitres semés régulièrement… Sa passion, son ascension, son succès, son mariage, ses livres à succès et les drames de sa vie qui ont fait d’elle une icône de la pâtisserie outre Manche. Ils noueront des liens surprenants, des inimitiés inéluctables, des rivalités bon-enfant… Tout en nous faisant saliver devant les recettes sucrées si bien narrées qu’il me semblait sentir les effluves jusque dans mon salon.

Sarah Vaughan nous entraîne avec un plaisir non dissimulé dans cette cuisine immense remplie de bouts de vie, de secrets, de recettes tentantes ou irréalisables pour une novice telle que moi… Et nous prenons ce même plaisir à la suivre dans ce premier roman tout en saveurs sucrées.

A découvrir au Livre de Poche.

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

2 Commentaires

  • sideau@yahoo.fr'
    Répondre Sido de errances immobiles 5 octobre 2017 à 21 h 24 min

    Le gâteau au yaourt: toute mon enfance !!
    Ce livre semble être parfait pour un we au coin du feu.

    • Répondre Lila sur sa Terrasse 10 octobre 2017 à 17 h 14 min

      La mienne aussi!!!

      Tout à fait! Et quand même pas si léger que ce que la couverture laisse sous entendre….
      Dis moi ce que tu en as pensé…
      <3

    Laisser un commentaire