Le Boudoir des Nanas

Les histoires d’A…

27 décembre 2015

les histoires d'AEn cette période de fin d’année où tout est brillant, scintillant, chaleureux… j’en passe et des meilleures, il est un sujet qui reste toujours rouge, toujours chaud: c’est l’amour et ses affres, ses remous, ses rebondissements. Pourquoi vous parler de ça maintenant? Car souvent à cette période des questions se posent : envie, besoin, de changements mais  « pas maintenant c’est Noël ». Bref comme l’explique si bien la chanson des Rita Mitsouko « Les histoires d’A » c’est compliqué, c’est différent à chaque fois… Petit tour d’horizon de ces histoires qui ne sont pas sans rappeler des histoires que vous, que moi, avons entendu, vécu aussi…

 

Histoires d’ennui…

Valérie s’ennuyait

Dans les bras de Nicolas

Mais Nicolas, celui-là

Ne le savait pas

Histoire classique, Monsieur et Madame se connaissent depuis longtemps (trop longtemps du coup) et la routine s’installe. On ne fait plus attention à l’autre, Monsieur ne se rend pas compte que Madame a changé de coiffure (encore une fois) et Madame ne se rend pas compte que…ben rien car NOUS on remarque toujours tout!! Bref, cette usure, cette façon de voir, de croire que tout est acquis sans faire le moindre effort plombent de nombreux couples. Une remise en question, un retour aux premiers émois pourraient éventuellement relancer la machine. Mais a-t-on vraiment encore envie de la relancer…? Les efforts déjà faits auparavant (par les deux protagonistes) n’ont-ils pas fait disparaitre la magie qui faisait de ce couple au départ quelque chose de beau, d’unique pour la vie…

Histoires rêvées…

Isabelle a attendu, attendu

Mais Patrick n’est jamais reparu

Évelyne toute sa vie attendit

Que le monsieur en gris lui sourit

Vous avez remarqué? Ce sont les femmes qui rêvent. Mais elles rêvent de quoi? On a déjà pourtant bien insisté sur la Terrasse : Le Pince Charmant n’existe pas, tout comme le Père Noël, ces hommes sont des mythes, des légendes qu’on raconte quand nous sommes tout petit! Grandissez et allez le chercher votre Prince au rayon biscuit, il y en a de toutes les tailles, de toutes les formes et de toutes les couleurs! Ici c’est pareil : Isabelle est bien cruche (ça c’est la version polie) d’attendre son Patrick, car lui des « Isabelle » il en a fait monter plus d’une sur son cheval blanc (pas de mauvaises pensées tordues merci!) Quant à Évelyne pourquoi attendre un sourire? On est au XXIème siècle alors on sourit et si Monsieur en gris ne sourit pas en retour et bien on sourit à son voisin qui lui répondra (ou pas) et le Monsieur en gris n’aura plus qu’à se « bouffer » les doigts de ne pas avoir répondu!

Histoires d’hommes…

Gilbert partit en voyage

juste au moment de son mariage

Hector est mort en faisant une fugue

Il allait retrouver Gertrude

Les hommes, quand la pression est trop forte, préfèrent fuir dans cette partie de la chanson. Ils le font à la dernière minute certes (surtout pour Hector) mais au moins ils ne se laissent pas guider par un idéal qui n’est pas le leur d’ailleurs et tentent l’aventure dans d’autres contrées. Il est difficile pour moi d’aller plus loin dans ce développement car je connais peu d’hommes qui ont ce courage!  Sans vouloir vous jeter la pierre Messieurs, mais il vous faut presque passer sur la chaise électrique pour vous rendre compte que vous n’êtes pas heureux, que vous pouvez vivre d’autres choses bien plus belles que votre linge bien rangé, repassé, que votre diner prêt à 19h, que votre petite partie de jambes en l’air avec Madame quand elle est disposée… Je grossis un peu le portrait mais à peine je vous assure. Alors parfois Messieurs agissez plutôt que subir…sans finir comme Hector on est bien d’accord!!

about love2

Voilà mon petit tour d’horizon des histoires d’A… est terminé, il en existe tellement, tellement, tellement d’autres mais je me suis restreinte à celles que je connaissais un peu. Il est bien évident que :  Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite. (Ou pas!)

 

 

Allez… Une petite écoute… Parce que cela donne la pêche les Rita…

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

Un commentaire

  • marielherve@hotmail.fr'
    Répondre Hervé 28 décembre 2015 à 23 h 35 min

    Il me semble voir une certaine récurrence à tout cela,
    N’oublions pas que les hommes rêvent aussi,
    j’ai cette folle impression que la porte s’est ouverte sur une vision de l’amour qui nous emporte vers des notions de changements, de renouveaux , de surconsommations, que l’amour est devenu matériel donc un bien consommable avec son package de pub , de marketing ,
    Tout est prétexte à l’amour que se soit dans les chansons, les films , les livres, les sites de rencontres etc etc …
    On se perd aujourd’hui dans ces modes de l’échangismes, de sex toys…..
    N’est t on plus capable aujourd’hui d’aimer simplement
    A quand la notion de Burn Out dans l’amour
    De tout temps les hommes et les femmes on été différents dans leur approche de l’amour,
    les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus…..

    oui c’est vrai je suis un homme et je n’ai pas ce concept de princesse charmante, j’ai simplement cette notion d’Essentiel et ce mot est important pour moi.
    Donnez nous cette envie de vous claquer les fesses plutôt que d’aller le chercher chez un amant pour vous redécouvrir femme …..
    Je vous conseille de lire  » Les femmes s’emmerdent au lit »
    il signifie bien de ce changement actuel que nous les hommes n’avons peut être pas su aborder vis à vis des femmes

    L’amantisme va t il devenir un concept naturel, je ne sais….
    En tout cas il est devenu usuel et prétexte à fuir et ne plus se battre pour ce beau concept qu’était l’amour
    L’Amour est beau mais il est aussi souffrance , ce qui en fait sa belle réalité…
    et même si cet amour s’en va, laissons lui la chance d’être encore beau même dans la séparation par respect pour ce qui l’a été, ce qu il fut…..
    Ne le laissons pas se confondre dans cette société de consommation que nous ne maitrisons plus
    Ne laissons pas l’Amour disparaître comme les bonnes recettes de nos grands mères

    Laissons nous la possibilité d’une île………

    Signé:
    Juste un homme

  • Laisser un commentaire