Le Boudoir des Nanas

Les nuisibles…

5 juillet 2015

C’est quoi « les nuisibles »?

Selon Larousse, voici la définition de nuisible :
Qui nuit, qui fait tort à quelque chose, à quelqu’un  ; dangereux, néfaste  :  Le tabac est nuisible aux jeunes.
・ Se dit d’une espèce animale dont la présence cause des dommages, en particulier à l’agriculture.
・ Qui est susceptible de causer des torts par son comportement.

Pour moi personnellement, les nuisibles c’est un peu comme les minions en général nous les trouvons trop choux. Leur but n’étant pas de servir un méchant mais de mettre de la gaieté, remplir d’amour votre maison…
D’ailleurs ils ne nous cherchent pas désespérément, c’est plutôt nous qui les désirons et les concevons. La plupart d’entre nous les portons 9 mois environ ! Certains d’ailleurs se révèlent très tôt, dans certains cas extrêmes, après leur premier cri ( c’est le cas de nuisible 1, mais chut… )

Mesdames enceintes ou avec un projet bébé: FUYEZ! Cet article n’est pas pour vous..! Quant aux autres celui-ci peut éventuellement être un moyen contraceptif… Quant à celles qui ont déjà des enfants: « Bonnes vacances »….

Cas numéro 1 :

Chez une amie, qui vous a gentiment invitée à passer l’après-midi avec elle. Prenez les choses en main dès votre arrivée, briefez vos nuisibles car ce sont de vraies tornades et ne tiennent pas en place.
Les règles importantes énumérées par votre amie sont : vous ne chamboulez pas la chambre, vous prenez un jouet, vous le rangez !
Nuisible 1 et 2 ont l’air d’avoir parfaitement compris.
Après une bonne après midi. Inspection de la chambre et du salon où ces petites choses ont vagabondé. Ouf, vous rentrez à votre domicile, votre amie fière de s’être fait respectée et vous satisfaite de vos loulous.
Plus tard vous apprendrez que, les nuisibles avaient effectivement tout « rangé » ou plutôt « planqué » les fameux jouets sous les coussins du canapé et sous le lit!
À retenir les nuisibles sont très subtils dans l’art du camouflage.

Cas numéro 2:

Nuisibles un et deux, tranquillement dans leur chambre à faire des dessins. Sûre de vous, pour une fois vous décidez de leur faire confiance… Vous les avez laissés gentiment avec une mallette contenant feutres et crayons.
Le temps s’écoule et là le drame, vous entendez votre aîné (12 ans) crier, « Mes jeux de PS4, tous, il n’ en reste plus un seul… »
Vous montez en courant, votre grand complètement anesthésié face au choc, mais qui tout de même, sort de sa léthargie, le temps de poster « un Snap » exposant, les œuvres d’art de Picasso et Dali… Entre la gouache sur les CD, le style très multicolore d’un vaisseau Star Wars (il est certain que celui-là, « Vador » ne l’utilisera pas! Beaucoup trop… coloré pour le côté obscur de la force.) Voilà ce qu’on fait les nuisibles, qui coupables malgré les preuves : « mains, cheveux, visages, et sol. » nient encore être les auteurs de ces multiples dégradations…
La question est : mais où ont-ils trouvé de la peinture… ? Dans la fameuse mallette bien entendu !
Nuisibles un et deux sont des artistes incompris de leur vivant…

Cas numéro 3:

J’avoue j’en ai très honte mais cette expérience, qui aurait pu être dramatique, je vais quand même vous la conter.
Nuisibles 1 et 2, dans feu leur chambre, jouent tranquillement aux voitures. Vous dans la vôtre vous profitez de ce moment plutôt calme pour souffler devant un bon film. Quand tout à coup, nuisible 2 vient vous voir et vous dit:
« – On a fait un barbecue, il y a le feu dans la chambre, il faut appeler « Sam le pompier » et « Robocar Poli ».
– Ok! » (Le téléphone en main histoire d’être crédible), je les « appelle ».
Avec un léger sourire, vous vous dites « Quelle imagination mes loulous. Des futurs auteurs, scénaristes en herbe! »
Heureusement que le papa des nuisibles a eu un cas de conscience, ayant trouvé suspects leurs chuchotements… Direction, la chambre, que « un », avait fermé pour cacher son délit.
Et là, le « barbecue » en question s’est transformé en « un feu de camp » l’appel d’air en ouvrant la porte a augmenté les flammes sous le lit en hauteur de nuisible 1. Ma première pensée, appeler les pompiers, sauf que la fumée s’est diffusée dans tout l’étage et que mon portable est resté dans ma chambre. Le reflexe de mon conjoint:
– courir vers le sous sol, prendre l’extincteur.
– appliquer les conseils prodigués dans la série « New York 911 » :
« mettre une serviette mouillée sur le nez et pulvériser le feu à la source. » Comme quoi les séries ont parfois du bon.
Énorme frayeur, mais le feu a été maîtrisé à temps ! Nous avons eu la mauvaise idée d’ouvrir toutes les pièces de l’étage afin d’aérer, nous n’avons pas pensé à cet instant que la fumée déposerait telle une couverture ses cendres noires dans toutes les pièces.
Constat: Grand nettoyage du second étage!
Puis vous réalisez. Des milliers de questions torturent votre esprit : « Si nuisible 1 avait enfermé 2 dans la chambre pour qu’il se taise. Et si nuisible 2, ne nous avait pas prévenus… ? Parfois il vaut mieux que certaines interrogations restent sans réponses.
C’était il y a moins d’un an, nuisible 1 et 2  avaient respectivement quatre et trois ans. Nous avons trouvé une bonne dizaine d’allumettes près des jouets calcinés.
Je peux vous assurer que la boîte ne traînait pas n’importe où dans la maison, celle-ci était cachée dans un carton de thé .
Il aura suffi d’une fois… Il faut croire que les nuisibles avaient parfaitement repéré et mémorisé l’endroit de leur convoitise. Le feu, est l’un des changements majeur dans l’existence de l’Homme. De part sa volonté de le fabriquer et surtout de maîtriser cette flamme chaude et brûlante .

Aussi petit soient-ils. L’instinct ancestral des nuisibles était en éveil cet après-midi-là.

« Les nuisibles » :

Vous l’avez compris est le surnom trouvé pour mes deux plus jeunes fils.
Il y a des jours où je suis au bord de la dépression avec eux, il y a des jours où je me demande pourquoi j’ai fait des enfants.
Et puis ma colère, mes regrets, s’effacent avec leurs sourires, leurs câlins, leurs mots et leurs pensées sincères et tellement vraies. (Du « je t’aime encore plus fort que l’univers », « tu es ma princesse » en passant par « tu es l’amour de ma vie »…) 

Certes ils sont très actifs mais ce sont des actifs « gentils ». Et fort heureusement pour moi!!!! Ils bougent beaucoup, mais la maison n’est pas tous les jours un lot de grosses bêtises. Je vous rassure « les nuisibles » ont des périodes « off ».

De vous à moi, dans notre entourage, nous connaissons tous un ou plusieurs nuisibles paradoxalement « Attachant et charmant. Barbant et déprimant. »

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

5 Commentaires

  • neuroneseneventail@gmail.com'
    Répondre Neurones en Eventail 5 juillet 2015 à 17 h 29 min

    Ola ! Effectivement ils ont fait fort, heureusement que Sam le Pompier passe à la télé ! lol, merci à france 5
    Courage !

  • Répondre Histoire du soir pour nos enfants. - Lila sur sa Terrasse 30 septembre 2015 à 20 h 46 min

    […] et d’un petit bonhomme venu d’ailleurs. J’avais commencé à la conter aux nuisibles format Folio, ils décrochaient très vite, emportés par […]

  • Répondre Cette "chose" en moi. Cet enfant dont je ne voulais pas. - Lila sur sa Terrasse 12 novembre 2015 à 19 h 15 min

    […] aujourd’hui je nomme affectueusement mes fils «les nuisibles» il y a presque 5 ans, je considérais Aaron comme un véritable «parasite». Il n’était […]

  • Répondre Le voyage d'Arlo. - Lila sur sa Terrasse 3 décembre 2015 à 19 h 14 min

    […] Les nuisibles eux ont adoré, Tyler, fasciné par les dinosaures a eu son quota d’émotions et Aaron a pris un malin plaisir à imiter le cri de Spot tout au long du trajet retour (cri semblable à celui du loup). Du pur bonheur pour nos oreilles! […]

  • Répondre L'ado qui se cherche... - Lila sur sa Terrasse 27 mai 2017 à 9 h 09 min

    […] à échoué  et l’action pour défier certainement. Je me souviens avoir dit aux nuisibles, votre grand frère joue à cache-cache, nous allons le chercher en […]

  • Laisser un commentaire