La Malle aux Livres / jeunesse

L’étrange Noël de Monsieur Jack – Tim Burton

19 décembre 2016

A sa sortie jadis, la pré-adolescente que j’étais, fut offusquée que Disney  mette en scène un squelette effrayant et monstrueux, dans les salles obscures pour les fêtes de fin d’année …Face à l’affiche de Mr Jack, j’étais totalement navrée et déçue, au point de boycotter le Noël organisé par le CE de mon papa dans un petit  cinéma non loin de chez nous…

Presque 20 ans se sont écoulés, un soir tard dans la nuit, la faute à une otite capricieuse qui faisait souffrir mon fils de 3 ans. Nous étions donc tout  deux éveillés, lui à cause de sa douleur et moi, les paupières lourdes et légèrement agacée, non pas de veiller mon loulou, mais  d’écouter son dessin animé préféré de l’époque c’est à dire « La reine des neiges », en boucle… Je me décidai donc, et ce malgré ses objections à lui passer un film « nul » qui j’espérais, l’endormirait…: « L’étrange Noël de Monsieur Jack »…

Sauf que ce fut tout le contraire, emportés,  par la musicalité des chants et émerveillés par le contraste saisissant entre  le laid, l’angoissant, le morbide qu’est Halloween, face à la lumière éblouissante et la beauté de l’esprit de Noël. Nous voilà mon loulou et moi happés par le monde décalé, sorti tout droit de la tête de Tim Burton.

L’originalité de ce film animé est bien entendu dans l’histoire, enfant ou adultes y trouvent leur compte.

L’épouvantail, est aspiré dans  un quotidien qui l’exaspère….L’impression que chaque année se répète, les farces ont un goût amer, une routine s’installe, et un sentiment de solitude et de tristesse s’empare du seigneur d’Halloween Town. La quête du bonheur, de Jack Skellington est émouvante…On se laisse entraîner dans sa lubie qu’est la fête de Noël… On s’embrouille l’esprit avec lui,  pensant qu’éventuellement, il arrivera pour une nuit remplacer le « Perce-Oreille »…

A travers cette histoire burlesque, Jack nous montre que souvent on convoite, on envie le merveilleux des autres, alors que le bonheur est là, tout près dans le confortable, le familier…Pour Jack le bonheur se prénomme tout simplement Sally…

The Nightmare befor Christmas 2

Depuis 3 ans maintenant, Monsieur Jack est le dessin animé traditionnel de chaque fin d’année. Son graphisme avant-gardiste à l’époque, ne prend pas une ride malgré les décennies qui se succèdent. Pour la petite anecdote, il aura fallu trois ans de travaux pour tourner ce film animé… A savoir qu’une minute de tournage représente  une semaine de travail…

Le rêve de mon fils (6ans), voir Monsieur Jack sur grand écran, fût d’ailleurs  exaucé! Dans le cadre d’une journée spéciale « enfants », les cinémas Gaumont l’ont diffusé dimanche 27 novembre…Ce fut un véritable plaisir pour mon loulou et moi-même de redécouvrir ce chef d’oeuvre intemporel dans une salle obscure.

A la recherche de nouvelles lectures pour mes nuisibles, je parcourai le site internet de Cultura, quand j’aperçus un coffret collector, contenant un  livre et un porte clé à l’effigie de Monsieur de Jack.

Dans un même temps, j’appelais le magasin se situant à une vingtaine de kilomètres de chez moi… Là au téléphone je tombais sur une charmante jeune femme, fan absolue de Jack ( hasard ou coïncidence?). Nous avons discuté un bon quart d’heure sur l’oeuvre de Burton, avec la promesse de me rappeler dès qu’elle serait livrée…Chose promise, un coup de fil se présenta aux alentours de 17 heures…

Ni une, ni deux nous prenions la voiture direction Metz.

Arrivés, chez Cultura, la gentille jeune femme avait fini sa journée, et nous nous fîmes donc servir par un jeune homme lui aussi sympathique…

Mon  fils était très heureux, à tel point qu’il n’arrêtait pas de répéter , « Tu es sûre, il y a le livre à l’intérieur…? ». J »acquiesçais, en souriant.

Nuisible numéro 2, présent, je ne pouvais pas le laisser bredouille. il fît donc l’acquisition du manga de « Monsieur Jack », conseillé par le jeune homme…Alors oui il est un  peu petit (5ans) pour lire des mangas et pour lire tout court je vous l’accorde…Mais il est heureux car les dessins sont fidèles à l’histoires qu’il connait, et surtout il a, cette impression d’être grand comme mon aîné (14 ans) qui lui, voue, à mon grand regret, une vraie passion pour les mangas…

jack manga coffret collector

L’histoire du livre de « L’étrange Noel de Monsieur Jack » est revisitée et illustrée part Tim Burton lui-même, on y retrouve avec plaisir notre squelette préféré et l’intrique autour de Noël.

preface Tim Burton

Le père Noël est très présent et compense l’absence de Sally que je déplore…

l'etrange noel de Monsieur Jack

Cependant, ça n’a pas interpellé mon loulou, qui lui fut, à nouveau envoûté par le côté loufoque et poétique de l’histoire.

Cher Monsieur Noël, j’estime criminel, que vous teniez ce rôle annuel!

Aujourd’hui c’est moi qui distribuerai les cadeaux et répandrai la joie.

Nous allons échanger nos places, cette année le Père Noël c’est moi.

Comme on dit souvent « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis »… « L’étrange Noël de Monsieur Jack » est mon troisième Disney préféré ( le premier étant « La belle et la bête » et le second « Alice aux pays des merveilles » de Tim Burton justement…)

L’image à la une que j’ai choisi, est un clin d’œil aux  fans de la première heure… Qui eux, n’emploieront jamais le titre français…Je remercie d’ailleurs la jeune femme de chez Cultura pour l’info…

Il serait donc, outrageant de ma part, de ne pas partager une des musiques les plus entraînantes de ce film, une des meilleures chansons de Disney:  « Que vois-je »:

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

Pas de commentaire

Laisser un commentaire