La Malle aux Livres noirs

Lynwood Miller – Sandrine Roy

23 décembre 2016

lynwood-miller-sandrine-royQu’est ce qu’ils ont ces auteurs de polar, de thriller à toujours utiliser la montagne comme toile de fond de leurs romans? Hein? Vous savez vous? Après Sandrine Colette, David Coulon, Franck Bouysse, Ian Manook et j’en passe… (ah si aussi! Et surtout! Le Maître du genre, Stephen King), c’est au tour de Sandrine Roy de nous entraîner dans un coin reculé d’une montagne pour assister à l’exécution d’une jeune fille qui vient d’être torturée et violée. Rien que cela.

Bah ouais. Et après ça, moi, je suis sensée regarder les jolis coins reculés, les grottes fascinantes de mystères et de secrets avec une certaine poésie dans les yeux? Et bien non! Je pense de plus en plus à m’acheter 2 chiens d’attaque qui m’accompagneraient dans ces ballades bucoliques.

Et même si Lynwood Miller la sauve des griffes de ses tortionnaires, avouez que cela ne met pas en confiance. Parce qu’un américain, ex membre des forces spéciales espérant une retraite paisible dans ces coins reculés des Pyrénées, et qui arrive au moment T, cela ne court pas les sentiers de randonnée je vous signale!!!!!!! Deux chiens d’attaque je vous dis! Au moins, je ne devrais rien à personne et je suis certaine que je ne me retrouverais pas sanguinolente et en hypothermie dans la maison de ce sauveur providentiel qui n’a plus de courant ni aucun moyen de communication pour appeler les secours.

Et puis le mec, il n’a rien trouvé de mieux que de devenir pote avec le seul Geek, haker à ses heures, de ce coin de montagne reculé, Simon, toujours accompagné de son chien (ah!!! Vous voyez!). Alors que dans une telle situation, il faudrait un vrai homme des montagnes, bûcheron à ses heures, muni d’une tronçonneuse qui en finirait une bonne fois pour toute avec ces tueurs dépourvus de toute pitié. Franchement? Vous n’êtes pas d’accord?

Parce que moi, à la place d’Eli (la jeune fille en question), je n’aurais pas été rassurée et j’aurais encore moins montré que j’avais des dons de télékinésie et que j’étais capable de guérir par l’imposition des mains! Quelle idée, celle-là aussi! Du coup, les deux potes se mêlent d’une histoire qui va vite les dépasser. Qui va les emmener à l’autre bout de l’Europe et qui va les faire plonger dans une intrigue glauque et un rien violente, mais pas trop, rassurez vous. Rajoutez à cela des flics de tout horizon, des psychiatres cinglés, des gens malveillants, vous comprendrez combien ce cocktail devient troublant au fil des pages, et pourquoi on a du mal à le lâcher. Et sans compter sur ce « surnaturel » auquel moi je crois et qui, forcément m’a interpellée à plusieurs reprises.

N’empêche (et vous ne me l’enlèverez pas de l’idée) que si la nana avait eu  des chiens avec elle, elle n’aurait sans doute pas été enlevée. C’est mon avis perso.

Et remarquez… Cela eut été dommage finalement.

Parce que Sandrine Roy ne nous aurait pas présenté ce premier roman très prometteur. Elle ne nous aurait pas permis de belles heures de lecture. Et elle ne nous aurait pas rendus impatients à l’idée de la suite qui sort au printemps. Et que moi qui commence à devenir accro à ce genre, je me demande comment me dédoubler pour lire  de la littérature générale ET de la littérature noire. Si vous avez des solutions, je suis preneuse!

Donc voilà. Je vous laisse, je file m’acheter 2 rottweilers.

A découvrir aux Editions Lajouanie.

******************************************************************************************************************************************************************

Sandrine,

Bon alors? On fait comment? Je prends 2 Rottweillers et tu me les gardes quand j’ai besoin? Ou alors tu connais un deux mecs super balèzes, qui pourraient m’accompagner en rando. Style Lynwood et Simon? Dis moi ce que tu préfères…

J’espère que tu bosses dur sur le second. Je t’attends au tournant, toi qui a mis l’estocade finale à mon plaisir à randonner en montagne… Je te remercie donc, ainsi que les auteurs cités précédemment. A moi les plages maintenant. Pffff… Sont pénibles ces auteurs. Mais pour qui se prennent ils à terroriser les gens ainsi?

Merci, en tout cas….

Des bises.

Nath.

 

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

2 Commentaires

  • murielle.milcent@gmail.com'
    Répondre murielle mi 27 décembre 2016 à 18 h 50 min

    Intéressant! Cela me donne envie de l’acheter.
    Merci Lilas pour cette chronique 😉

    Ps/ je vais sur ce pas m’acheter 4 ou 5 rotts 😉

    • Répondre Lila sur sa Terrasse 28 décembre 2016 à 12 h 10 min

      Merci à toi!!
      Faudrait demander un tarif de groupe!!! 😀

    Laisser un commentaire