Le Boudoir des Nanas

Me remettre au sport. Ou m’y mettre. Tout court.

2 janvier 2017

Hier soir, j’ai pris une grande décision.

Après mûre réflexion… Après des heures de cogitation intense.

Oui. J’ai pris une grande décision.

Une de celles qui peuvent changer votre vie. La transformer. Même si vous savez pertinemment que vous risquez l’humiliation, les moqueries.

Voilà…

Hier soir j’ai pris la décision de me remettre au sport.

Voilà… J’en étais certaine. Y’en a qui ont explosé de rire…

Cela fait des moisdes années, des décennies que je ne fais plus de sport…

Et comme bon nombre d’entre vous, j’ai les meilleures raisons du monde… Les enfants, le travail, pas le temps…. Avec argumentation détaillée! Si certains ont besoin d’excuses, pas de soucis, envoyez moi un mail, j’en ai un stock en réserve!

La plus courante étant « J’aimerai bien entre midi mais je n’ai qu’une heure et demie…Trop juste. Pas le temps. » Sauf depuis 3 ans, je travaille le mercredi matin et que du coup j’ai effectivement deux heures entre midi! Donc excuse non valable!

me remettre au sportDonc, petite visite dans un centre sportif avec tous les instruments de torture possibles et imaginables. Barbie vient me renseigner. Avec comme fond sonore une boîte à rythmes que je repère de suite et que je me jure de défoncer lors de la première séance… Cette jeune fille très agréable m’explique tout. A l’annonce des tarifs, j’ai l’impression qu’on m’arrache un oeil. Et même si on me dit qu’en y allant 3 fois par semaine, c’est très rentable, j’hésite… Le hic? Un engagement sur 12 mois. Non remboursable et obligation de laisser un chèque de caution, au cas où j’arrêterai les prélèvements automatiques (ils m’ont vu venir ou quoi?) au bout de quelques mois…

Grosse hésitation. L’idée est sympa mais je ne pense pas que courir sur un tapis soit fait pour moi: je suis assez maladroite pour tomber et me fracasser la tête sur le sol, sous les rires moqueurs d’une assemblée bodybuildée… Les cours collectifs? J’ai essayé une fois et la prof avait failli faire une dépression: je suis incapable d’être coordonnée, c’est affreux! Et qui plus est, je me suis tordue la cheville sur un step… La pauvre, elle essayait de m’expliquer mais rien… Suis nulle… Alors au bout de 3 mois, j’ai arrêté sa torture, je l’ai laissée tranquille et je n’y suis plus allée… Oui, je sais, je suis trop bonne.

Donc me voilà hier soir en grande réflexion.

Le sport est bon pour la santé. C’est connu et reconnu. Et quand vous dites que vous n’avez pas le temps de faire du sport devant votre père, prof de sport ( vous remarquerez que la sportivité n’a rien de génétique!), vous avez un peu honte… Le pauvre… Heureusement que les petits enfants prennent la relève (Ou alors, cela peut sauter une génération la sportivité génétique!)

Dans un 3 mois c’est le printemps. Ou dans 4 5 mois si c’est comme l’année dernière. On va ressortir les jupettes. Les shorts… Et cette année, j’ai envie de changer ma garde robe, donc il va falloir que je me décide! Remarquez… Je pourrais la changer en prenant 20 kgs… Mais non. J’aimerais plutôt la changer en perdant quelques kilos qui s’accrochent bien, les abrutis, à mes formes déjà généreuses de fille d’origine méditerranéenne! C’est joliment tourné comme ça, non? On pense tout de suite à Monica Bellucci ou Pénélope Cruz, hein?

Donc… Je m’endors en me préparant psychologiquement. Demain midi, pas de bavardages avec mes collègues dans la cuisine de l’école, ou pas de resto avec mes cop’s. Pas de promenade « Super soldes » dans le centre commercial le plus proche… NAN NAN NAN… Demain je cours…

Je récite donc 35 « Je vous salue Marie » et 56 « Notre père ». Faut c’qui faut.

Je me réveille, saute du lit style  » Oeil of the tiger », super contente de n’avoir pas trouvé d’excuses pendant la nuit…

me remettre au sportJe prépare mes affaires… Un pantalon long, une polaire et une veste de ski (sans la doublure quand même) et je me dis que c’est sympa de commencer le footing en hiver car emmitouflée comme cela, on ne voit pas mes abrutis de kilos et quand je serai filiforme dans 2 mois, ce sera mieux.

Me voilà dans la cours de récréation. J’annonce à mon amie que je vais courir. Limite elle me touche le front, s’inquiète de mon moral et rit gentiment. Sa maison est presque sur mon chemin, je m’inviterai peut-être à boire un verre… D’eau, mauvaises langues!!! Pour lui montrer ma détermination sans failles.

Midi. je monte dans ma voiture avec l’assurance de ceux qui vont faire un exploit. Je rentre chez moi, j’enfile mes vêtements de sport. Je n’ose pas aller dans mon salon. L’appel du canapé sera sans doute trop fort. Idem dans ma chambre: mon livre en cours risque de m’ attirer comme un aimant. Je suis déterminée. Non mais.

Je sors, persuadée d’ entendre mes voisins éclater de rire. Non… rien… Et je commence, pour m’échauffer, à marcher très vite… Je monte une looooonnnngue rue et arrivée devant le collège de mon fils, je me rends à l’évidence. Je viens  de perdre un poumon et je prie pour ne pas tomber là, imaginant la tête de mon loulou apprenant que sa mère est inerte, accoutrée de façon ridicule,  devant le collège…

Je continue et j’entame la seconde partie: le footing… M’ étonnant de la présence de certains muscles dans les jambes. Me demandant pourquoi cela me lance comme cela alors que  je cours à côté d’une limace orange… Je souffle… J’essaie de respirer. Et quand je croise quelqu’un, je souris et lance un grand bonjour du genre « Hey, c’est cool le footing hein? J’en suis à mon 12ème kilomètre et j’assure ». Et quand je rencontre l’ouvrier qui travaille dans mon grenier en ce moment et que celui ci, hilare, me demande si je vais bien, j’ai presque envie de lui dire, en me mettant à genoux « Je vous en supplie, j’ai pété un plomb, ramenez moi chez moi! » Mais non! Je suis déterminée et j’arrive même à émettre quelques sons, voire onomatopées,  avant de repartir en petites minuscules foulées.

me remettre au sportArrivée devant la mairie du village. Perte du second poumon. Et je constate qu’ils n’ont pas mis de défibrilateur devant ce lieu de passage! Faudra penser à les avertir que dans les semaines à venir, il risque d’être indispensable et utilisé…

20 mns à mon chrono… Pas mal pour une première fois.

Je rentrez chez moi, en marchant car courir sans aucun poumon ce n’est pas facile…

Etirements dans les escaliers. Le grand jeu n’est ce pas? Puis en montant à mon appart, je remarque  que les escaliers sont plus raides et plus hauts qu’en partant. Etrange.

Je bois 2 litres d’eau. Je me  déshabille et constate que je suis tombée dans une rivière sans m’ en être rendue compte. Puis je téléphone à mes amies pour leur signaler à qui je lègue, mes bouquins, mon joyeux bazar plein de souvenirs, ma machine à coudre, mes tissus et que je les désigne comme légatrices testamentaires. Merde… Je n’ai pas fait de testament.

Douche. Rhabillage. Petit en-cas et direction école.

Je me sens super bien. Fière de moi… Je fais rire mes  collègues… Elles sont très moqueuses aussi… N’empêche que quand j’aurai le physique de Pénelope ou de  Monica, elles feront moins les malines!!!

Je rentre chez moi avec mes deux loulous.

Je me sens très zen. Et cela, c’est vrai. Je n’exagère pas.

Je vous écris cette expérience qui sera réitérée très vite.

me remettre au sportMais  je vais maintenant, vite  rejoindre ma bibliothèque  car,  après les poumons, je  m’aperçois, là,  à cet instant précis, que je suis en train de perdre mes deux jambes…

(Un immense merci et profond respect pour Pénélope Bagieu qui sait si bien pointer nos défauts de nanas et nous  faire rire aux éclats. Ou jaune.)

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

2 Commentaires

  • sideau@yahoo.fr'
    Répondre Sido de Errances immobiles 2 janvier 2017 à 18 h 04 min

    Qu’est-ce que tu m’as fait rire !!! Mais bravo pour le sport choisi que je ne trouve pas aisé du tout. Je n’ai jamais réussi à m’y tenir, je préfère la piscine et mes presque 2H de marche avec mes copines un soir par semaine. Courage et donne nous des nouvelles !

    • Répondre Lila sur sa Terrasse 11 janvier 2017 à 18 h 26 min

      Hé hé hé… Merci!!!!! Je pense que je vais plutôt me mettre à la marche pendant ces journées froides… Moins dangereux… 😀

    Laisser un commentaire