La Malle aux Livres / jeunesse

Mon amour – A. Desbordes / P. Martin

30 octobre 2015

C

mon amourJ’ai trouvé ce petit bijou au hasard dans une librairie alors que je cherchais totalement autre chose pour mes élèves

(et oui, j’ai la chance d’être maîtresse de petits monstres adorables de 5 ans.)

Lila appellerait une telle trouvaille une pépite ! C’est tout à fait le terme adéquat pour cet album : un bijou, une pépite, un trésor.

Donc voilà je tombe sur cet album : le titre, Mon amour. En fille/femme/princesse/fleur bleue que je suis forcément ça m’interpelle. Sur la couverture, une maman et son enfant assis côte à côte se regardant en souriant sur une plage… Evidement me direz-vous… Cette douce image touche mon côté maman… Alors je l’ouvre et là, la magie des mots…

C’est juste tout ce que je voudrais dire à mes trois Amours à moi. Mais dites-donc cet article vous en apprend des choses sur moi: je suis maîtresse, maman de trois enfants! Je m’arrête là ce n’est pas le but de l’article, ma petite vie, c’est bien plus profond, plus philosophique.dédicace

Le thème c’est l’Amour avec un grand A… L’Amour inconditionnel d’une maman pour son enfant mais ça fonctionne évidement aussi avec l’Amour inconditionnel d’un papa pour son enfant et ça fonctionne également pour l’Amour inconditionnel d’un parent pour ses enfants, moi en l’occurrence pour mes trois Amours !

Ce livre est pour l’enfant à qui on le raconte, rassurant, apaisant. Les enfants ont cette peur au fond d’eux de ne pas être toujours aimé, de ne plus être aimé, d’être abandonné, désaimé dans une société où autour d’eux bon nombre de parents se séparent. La question qui débute cette histoire est celle d’un petit garçon à sa maman le soir avant de s’endormir (les enfants ont l’art de poser des questions existentielles à ces moments là ou en voiture c’est une spécialité pour les miens)

« Dis, maman est-ce que tu m’aimeras toujours ? »

Peur de l’enfant ? Peur de tout un chacun, peur qui parfois ne nous quitte pas depuis l’enfance. Alors justement il faut rassurer nos enfants et leur dire que oui parfois on peut ne plus s’aimer que ce soit les parents mais aussi entre copains et copines mais que l’Amour qu’il y a entre les parents et leurs enfants est un Amour Absolu sans contrainte ni concession. Notre société de consommation donne une sensation que tout se change, se remplace, on se lasse vite des choses… Or il ne faut pas confondre l’Amour qui est un sentiment et cette soif de « toujours plus », « toujours différent », « toujours mieux » qui est de l’ordre du matériel.

Moi personnellement ce livre m’a apaisé, la douceur de son texte, la douceur de ses illustrations épurées. Et surtout j’ai adoré le lire à ma petite tribu. Cette lecture est une véritable déclaration d’Amour à ses enfants, simple, pure, délicate, dite sous la forme d’un secret, d’une voix murmurée…

lecture frère soeurUn soir, je les ai appelés tous dans mon lit, mes trois lutins de 5, 7 et 13 ans, on s’est blottis et on s’est serrés et j’ai commencé à leur raconter cette histoire… Cet instant était unique, suspendu. Dans une vie de maman moderne qui travaille tout va à 100 à l’heure. On fait des millions de choses en même temps et quand nos enfants nous demandent quelque chose la réponse est souvent « après », « attends », «  plus tard » alors ces moments partagés à lire une histoire il faut les apprécier ! Se poser, enfin, prendre le temps, offrir du temps. Et je pense qu’ils ont apprécié tout autant que moi. Le silence s’est installé à la fin de la lecture ma grande m’a serré fort, m’a embrassé et m’a dit « je t’aime maman » avant de retourner dans sa chambre pour se reconnecter avec ses ami(e)s. Mon fils a posé sa tête sur moi sans parler un long moment et après quelques câlins est retourné à ses legos. Enfin ma petite dernière m’a redemandé de lui relire cette histoire en la commentant cette fois-ci… Et depuis elle me la réclame très souvent, parfois je la surprends se la raconter à elle-même en y mettant le même ton que moi parfois c’est un petit moment de complicité entre frère et sœur et mon cœur se gonfle d’Amour maternel inconditionnel…

Chaque double page présente un moment de vie d’une maman et de son fils dans des situations contraires.

Mes passages préférés :illustration

«Je t’aime quand tu penses à moi, et quand tu oublies. »

« Je t’aime quand je pense à toi, et quand j’oublie. »

« Je t’aime quand on est ensemble, et quand vous êtes ensemble. »

«Je t’aime parce que tu es mon enfant, mais que tu ne seras jamais à moi. »

Cette dernière phrase est FORTE et primordiale pour la construction de l’enfant en un adulte autonome et épanoui!

Ces quelques phrases toutes simple ont eu pour effet de belles discussions plus tard avec mes deux plus petits, ma grande je l’espère le savait déjà mais il est bon de le dire ! ET de le redire !

Je vous souhaite une très belle lecture partagée avec les Amours de vos vies.

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

Un commentaire

Laisser un commentaire