La Malle aux Livres

Nos adorables belles-filles – Aurélie Valognes

2 juin 2016

nos adorables belles-fillesUn titre qui fait sourire… Je ne sas pas vous mais moi j’y ai noté un certain sarcasme pourtant bien dissimulé par des pâquerettes, une police d’écriture très girly d’un rose éclatant, sur un fond en Vichy bleu… Un rien bucolique cette couverture, vous en conviendrez. Mouais… C’est sans compter sur l’écriture vive et acérée et l’humour d’Aurélie Valognes. Cet humour décapant découvert dans « Mémé dans les orties » qui voyage désormais à travers les pays, histoire de disséminer ses paroles pleines de bon sens et ô combien amusantes…

Dans la famille Le Guennec, je voudrais le père, la mère, la grand-mère, leurs fils et leurs adorables belles-filles…

Jacques a du mal à décrocher de son job, Martine se pose 1001 questions sur la vie en général et la sienne en particuliers. Couple de sexagénaires qui pourrait mener une vie tranquille mais qui a cette chance incroyable d’avoir 3 fils et autant d’adorables belles-filles… Parce que oui, elles sont finalement adorables ces belles-filles… Le sale caractère de Jacques les ayant déjà mis dans des situations délicates, les gaffes de Martine rendant les repas de famille, tendus, chacun va devoir y mettre du sien pour essayer de rétablir une certaine sérénité familiale lors des repas de famille ou des vacances communes. Oui. Il y a une part de masochisme dans cette tribu haute en couleurs… Ils se déchirent mais vont au ski ensemble, en vacances au soleil… Et c’est tant mieux. Parce que nous, du coup, on en rit.

Entre le beau père qui offre à sa belle fille un livre sur le Rottweiler, et elle qui lui achète du coup l’encyclopédie du blaireau, c’est juste délectable. Sans compter les éclats de voix, les paroles non réfléchies mais ô combien sincères…

« Ca pour faire les 35 heures, il y a du monde, mais pour allumer son cerveau, et lire ce qui est écrit en gros, il n’y a plus personne. Mais elle est vraiment débile ma parole! »  (devant la « débile » en question)

« Une femme silencieuse est un don de Dieu! »

« Vous avez vu! continua Jacques, à une lettre près, chianti, ça s’écrit comme chiante… Tu as vu, Stéphanie? »

Sauf qu’un jour, Martine décide de secouer son mari et de le bannir ainsi des réunions familiales… Et là, tout doucement, les choses prennent une autre tournure… Et c’est tout aussi bon…

Aurélie Valognes en écrivant ce livre a su trouver une parade humoristique à ces « drames » familiaux que beaucoup vivent. Parce que mine de rien, chacun d’entre nous a vécu au moins une réunion de famille pendant lequel les phrases assassines ou autres règlements de compte, étaient au menu du jour, avec paroles persiflantes en dessert. Les uns cherchant un appui, une aide dans le regard fuyant des autres ou en se levant et prenant congé en claquant la porte. Allez… Avouez… Vous avez tous connu cela à un moment donné, n’est-ce pas?

Donc un petit conseil… Offrez à votre beau-père ou belle mère, « Nos adorables belles-filles » en laissant une petite dédicace dans laquelle vous vous serez trompés de prénom… « A Jacques, Robert pour apprendre à réfléchir avant de parler… » ou « A Martine, Josette, juste pour vous remercier de le supporter. Courage! »

Allez! Il vous reste 4 jours avant le prochain repas dominical obligatoire en famille. Vous avez le temps de le lire. Et vous regarderez ainsi vos beaux-parents qui se disputent la découpe du gigot d’agneau, le choix des verres, l’éducation donnée aux petits enfants, avec un sourire sarcastique!

**********************************************************************************************************

Merci Aurélie! Grâce à toi, bon nombre de lecteurs/lectrices ne se sentiront plus seuls après avoir dévoré ton livre, apprendront peut-être à dédramatiser et ne passeront peut-être pas forcément par la case « homicide »!!!!

En partenariat avec les Editions Michel Lafon

[ssba]

Vous aimerez sans doute

Un commentaire

  • Répondre Nos questions. Les réponses d'Aurélie Valognes. - Lila sur sa Terrasse 21 septembre 2016 à 15 h 39 min

    […] dans les orties »… Puis elle nous a offert un moment de franche rigolade avec « Nos adorables belles filles »: à lire avant chaque repas de famille aussi ennuyeux que contraignant… Devenant ainsi une […]

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :