Nos Questions, Leurs Réponses

Nos questions… Les réponses d’Agathe Colombier Hochberg

24 septembre 2014
Portrait photo d'Agathe Colombier Hochberg

Lors de notre ballade à Nancy, au « Livre sur la place », nous avons rencontré Agathe Colombier Hochberg…
Souriante, avenante et amusante. À l’image de son livre, Nos (pires) meilleures vacances
Quand Vanda lui a présenté nos questions, elle a souri et nous a de dit que ces questions originales changeaient des questionnaires habituels, qu’elle y répondrait avec  plaisir… Ce qu’elle a fait…

Pour notre plus grand plaisir à nous!

1. Mon Kâma-Sûtra de la lecture

Agathe Colombier Hochberg au salon du livre de Nancy recevant nos questions

Tout sauf la plage cheap NBA jerseys : trop de sable, trop de vent ou trop de soleil… et pas assez de coussins ! Sinon, lit, canapé, fauteuil… tout me va, y compris le métro et le bus debout !

2. Une île déserte… Une caisse échouée… J’aimerais y trouver…

Un kindle. Je n’en possède pas et suis terriblement Wars attachée aux livres Die papier, mais ce serait le seul moyen d’avoir Podio suffisamment de livres pour tenir jusqu’à ma délivrance sans mourir d’ennui.

3. Ce livre que je n’ai jamais terminé

Couverture du roman Nos (pires) meilleures vacances par Agathe Colombier Hochberg

Sur la route de Kerouac.

4. Ce livre que j’ai lu, relu et re-relu

La Lettre au père de Kafka.

5. Mes petites ou grandes manies de lecteur

Lorsque je découvre un auteur que j’aime, je décline tous ses livres l’un après l’autre. Je lis presque toujours deux livres en même temps : un grand format qui reste chez moi, un poche dans mon sac.

6. Ce que je conseille aux non-lecteurs

Dédicace par Agathe Colombier Hochberg de son roman Nos (pires) meilleures vacances

De laisser tomber les livres qui intimident au profit de ceux qui sont faciles d’accès, et de se donner toujours une autre chance ; le déclic peut venir tardivement… Pour moi, un non lecteur est simplement un lecteur qui n’est pas encore tombé sur le livre ou l’auteur qui lui donnera le goût de la lecture.

7. Écrire… Sous quelles drogues ?

Aucune, elles altèrent la pensée… et donnent l’impression d’écrire des pages géniales qui atterrissent toujours à la corbeille le lendemain. Je m’en tiens au café… Et je ne saute jamais un repas ; impossible de me concentrer si j’ai faim !

8. Écriture intuitive ou réfléchie ?

Réfléchie… hélas. J’aimerais bien pouvoir couvrir des pages sans me poser de questions wholesale NFL jerseys mais ça ne m’est encore jamais arrivé.

9. Ce livre que j’aurais aimé écrire

Crise d’asthme d’Etgar Keret. Un recueil de nouvelles qui vous emportent l’une après l’autre.

10. Mes petites ou grandes manies d’écrivain

J’adore écrire le matin, quand mon esprit est clair et que je trouve sans effort le moyen de corriger toutes les phrases sur lesquelles j’ai buté la veille.
J’utilise un code couleur pour les corrections, les idées à ne pas oublier, les phrases de dialogue… Rien d’immuable, les couleurs changent régulièrement, c’est surtout pour m’y retrouver parmi les nombreux documents dont je m’entoure.

11. Ma phrase bonne humeur

Je n’en ai pas, mais quand je broie du noir, je pense à éprouver de la reconnaissance pour toutes les belles choses qui font partie de ma vie et en général, cheap NFL jerseys je change d’état assez vite !

Nous vous présenterons cet ouvrage dans un article, très prochainement…

Si vous voulez découvrir Agathe Colombier Hochberg, voici son site officiel ici

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

2 Commentaires

  • Répondre Nos questions… Les réponses de Katherine Pancol - Lila sur sa Terrasse 6 février 2017 à 19 h 16 min

    […] « être bête » wholesale nfl jerseys mais Первые au sens amical du Colombier terme… Voilà, vous vous endormirez moins quetsche ce soir!) Mes élèves m’ignoraient: la […]

  • Répondre Des éclaircies en fin de journée - Agathe Colombier Hochberg - Lila sur sa Terrasse 6 juin 2017 à 21 h 32 min

    […] Des ados pas faciles dans mon entourage. Des séparations qui s’apaisent doucement. De longues discussions sur les causes et les actes de ces mômes qui veulent grandir trop vite. La décision de Vanda d’écrire sur son ado à elle… Et tout à coup, comme par enchantement, un livre qui apparaît dans ma boîte aux lettres, comme ça, sans prévenir, avec un petit mot d’Agathe. […]

  • Laisser un commentaire