Nos Questions, Leurs Réponses

Nos questions. Les réponses de Franck Bouysse

15 septembre 2017

Il faut que je vous raconte ma rencontre avec Franck Bouysse.

J’avais décidé de me rendre au salon des Pontons Flingueurs qui se déroule à Annecy – Eric Maravelias y remet en effet le trophée Anonym’us depuis trois ans.

Or, ce midi-là, justement, appel de Nath.

Imaginez une voix rieuse :

« Tu sais que Franck Bouysse vient de me remercier pour l’article que j’ai écrit il y a plus d’un an sur Grossir le ciel?

Moi, passablement moqueuse :

Ben, mieux vaut tard que jamais, hein!

Du coup, j’en ai profité : je lui ai demandé s’il acceptait de se soumettre aux questions de Lila… »

Départ pour Annecy avec une amie…

Avant d’embarquer pour la croisière et la remise du prix, Eric nous propose de le rejoindre à la terrasse d’un café.

Je fais alors la connaissance d’Anne, délicieuse compagne d’Eric, d’Olivier Chapuis et …. de Franck Bouysse, passablement fermé.

Légère impression de ne pas être tout à fait la bienvenue…

Le voilà qui commence à raconter qu’effectivement, il a découvert une cinquantaine de messages datant d’il y a plus d’un an et qu’il vient de les traiter comme s’ils avaient été envoyés la veille…. provoquant des sourires en cascade chez les destinataires – cf ma conversation avec Nath.

Et là, je regarde Eric, malicieuse :

« Je lui dis tout de suite que dans le lot, il y en a un de moi vieux d’un an et demi et auquel il n’a toujours pas répondu?!! »

Moqueries générales…

Le voilà qui vérifie et … en effet!

Eclats de rire!

S’en sont suivies 24 heures où j’ai découvert un passionné d’écriture, de mots, mais aussi de musique, de lecture…., d’une humilité rare et ce, malgré l’obtention récente du Prix SNCF, un homme attaché à ses valeurs et à ses racines, un vrai conteur très éloigné de ce monde égocentrique qui a parfois pu me décevoir (je vais me faire des copains, là, Nath!!), bourré d’humour – ce n’est pas flagrant lorsque l’on regarde ses photos, je vous l’accorde!!

Un homme à l’image de ses livres…. ce qui n’est pas si fréquent malheureusement, sachez-le! (la terrasse va m’être fermée très prochainement je pense!!)

Il a donc accepté de se soumettre avec beaucoup de gentillesse et d’humour à notre questionnaire…

À vous de découvrir ses réponses…

Ah! Et… Je me répète…. faites-vous plaisir : jetez-vous sur Glaise!

  1. Mon Kâma-Sûtra de la lecture (toutes positions autorisées)

Ça dépend, je m’adapte au moment et au partenaire à effeuiller.

  1. Une île déserte… Une caisse échouée… J’aimerais y trouver…

Un couteau, une pierre à feu, du fil de pêche, des hameçons, des bouteilles de vin, des cigares, les intégrales de Shakespeare, Dickens, Faulkner et Mc Carthy, un cahier vierge, de l’encre noire : de quoi inventer un monde nouveau.

  1. Ce livre que je n’ai jamais terminé

Au-dessous du volcan

  1. Ce livre que j’ai lu, relu et re-relu

Le bruit et la fureur

  1. Mes petites ou grandes manies de lecteur

Finir ma lecture en cours sur un mot que j’aime.

  1. Ce que je conseille aux non lecteurs

Ils ne savent pas à côté de quoi ils passent, mais comme ils ne le savent pas, il n’y a pas de frustration, alors finalement, je n’ai pas de conseil à leur donner.

  1. Ecrire… Sous quelles drogues?

Toscano.

  1. Ecriture intuitive ou réfléchie?

Intuitive, c’est ensuite que viennent la réflexion et le façonnage.

  1. Ce livre que j’aurais aimé écrire

Demande à la poussière, Méridien de sang, Lumière d’août et quelques autres…

  1. Mes petites ou grandes manies d’écrivain

Ecrire sur des cahiers à spirales avec un stylo à encre noir en fumant des cigares italiens et en écoutant le plus souvent de la musique.

  1. Ma phrase bonne humeur

Je n’en ai pas, je ne suis pas adepte de la méthode Coué.

 

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

Pas de commentaire

Laisser un commentaire