Nos Questions, Leurs Réponses

Nos questions. Les réponses de Frédéric Beigbeder.

28 septembre 2015

fred C’est au détour d’une allée du salon du livre à Nancy, que la Lila’s Team et moi sommes tombées sur cet auteur aux multiples talents  et aux yeux d’un bleu envoutant (oui oui on y était pour les livres et leurs auteurs!!). Frédéric Beigbeder est à la fois écrivain, critique littéraire, réalisateur, animateur télé… Vanda munie de son dernier livre à dédicacer Conversations d’un enfant du siècle et moi usant de mon plus beau sourire, nous lui parlons de notre Terrasse, du blog et il s’est gracieusement prêté à la lecture de nos questions et a promis d’y répondre rapidement. Voici donc Nos questions et Ses réponses!!

 

 

 

1) Mon Kama Sutra de la lecture :

Allongé dans un hamac, les pieds en l’air

2) Une île déserte…une caisse échouée… J’aimerai y trouver :

Sylvie Guillem

3) Ce livre que je n’ai jamais terminé :

« L’homme sans qualité ». Son auteur ne l’a pas fini non plus.

4) Ce livre que j’ai lu, relu  et re-relu :

« La fêlure » de Fitzerald.

5) Mes petites et grandes manies de lecteur :

Éteindre mon téléphone.

6) Ce que je conseille aux non-lecteurs

Commencer par des livres « faciles ». Les miens, par exemple.

7) Écrire sous quelle drogue? :

Le vin peut aider. Les autres drogues rendent gâteux.

8) Écriture intuitive ou réfléchie ? :

Il faut un peu des deux.

9) Ce livre que j’aurais aimé écrire…:

« The catcher in the rye »

10) Mes petites ou grandes manies d’écrivain… :

Je ne peux plus écrire à Paris.

11) Ma phrase bonne humeur :

J’aime beaucoup la façon dont Stendhal se fiche de la gueule du marquis Del Dongo au début de la « Chartreuse de Parme » :  » Un sot triste, qui serait méchant s’il en avait le pouvoir »

[ssba]

Vous aimerez sans doute

Un commentaire

  • Répondre Octobre emmitouflé annonce lectures effrénées... - Lila sur sa Terrasse 4 novembre 2015 à 13 h 58 min

    […] fleur bleue que je suis, je ne peux résister à une histoire telle que celle-ci. L’auteur, Frédéric Beigbeder, nous entraine dans un premier temps dans un questionnement sur le conflit, qui nous taraude […]

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :