Nos Questions, Leurs Réponses

Nos questions… Les réponses d’Emily Blaine

28 avril 2015

Emily Blaine Dear youC’est en me rendant chez un bouquiniste que je suis tombée par hasard sur une histoire d’amour se déclinant en plusieurs saisons Dear You d’Emily Blaine.

Et lorsque j’apprécie un livre, j’aime faire quelques recherches sur son auteur. Emily Blaine est l’un des auteures fétiches de la maison Harlequin. Et d’après mes découvertes l’envoi de son premier essai, provient d’un pari fait avec ses amies. Son premier roman s’intitule passion. Son âge un mystère, sa plume est drôle, fluide et addictive pour les filles romantiques, rêveuses qui sommeillent en nous.

Vous pouvez la retrouver sur son blog  mis régulièrement à jour.
En lisant ses réponses, j’ai souri et à la fin j’avais sa phrase bonne humeur en tête et en musique toute la journée.

 

Les réponses d’Emily Blaine:

1. Mon Kâma-Sûtra de la lecture (toutes positions autorisées)

Idéalement, je lis allongée dans mon lit, la couette calée sur la nuque. C’est mon rituel avant d’aller dormir. Il m’arrive aussi de lire le matin dans le train qui me conduit au travail. Oui, je n’ai aucune pudeur !

2. Une île déserte… Une caisse échouée… J’aimerais y trouver…

Un hamac, une machine à café, une radio, l’intégrale des Beatles, la collection complète d’Agatha Christie, une barque pour rentrer à la maison. Je ne suis pas une grande solitaire, être seule me ferait vraiment très peur et je suis capable de mourir de solitude, avant de mourir de faim !

3. Ce livre que je n’ai jamais terminé

Le monde de Narnia . Rien à faire, la fantasy ce n’est pas mon truc. J’ai vite abandonné. Je crois même que j’ai refilé le livre (sûrement à une personne à qui je voulais du mal).

4. Ce livre que j’ai lu, relu et re-relu

La poursuite du bonheur de D.Kennedy. Une histoire merveilleuse qui me déconnecte systématiquement de la réalité. C’est lyrique, beau, sans être mièvre, une histoire idéale, qui pourtant ne finit pas en conte de fées. Bref, c’est merveilleux, lisez-le !

5. Mes petites ou grandes manies de lecteur

Je corne les pages. Je sais c’est mal mais je le fais systématiquement. Je prends des notes dans les livres. Dans les librairies, je lis les 4e de couvertures et quand j’ai un doute, je survole les dernières pages. Je m’auto-spoile sans vergogne.

6. Ce que je conseille aux non lecteurs

Lisez pour vous. Pas pour faire genre « J’ai lu un livre qui a eu le Goncourt. » Lisez pour vous faire plaisir, pour vous évader. Et si vous ne voulez vraiment pas lire, offrez des livres, ça donne une envergure inégalée.

7. Écrire… Sous quelles drogues?

Je bois énormément de café. Trop même. J’écris en musique, une drogue comme une autre. Je suis obsessionnelle : si j’ai décidé que telle scène devait avoir telle musique en fond, je peux écouter une chanson en boucle pendant des heures. Hormis cela, je suis relativement clean.

8. Écriture intuitive ou réfléchie?

Très intuitive. Je ne fais pas de plans, car cela m’angoisse. J’ai besoin de libertés, de chansons, de personnages un peu fous fous. Être dans un cadre, dans un rythme planifié d’écriture me met sous pression. Et sous pression, je ne suis pas moi-même.

9. Ce livre que j’aurais aimé écrire

Celui que j’écrirai dans dix ans, riche d’expériences et avec un peu plus de bouteille. Ça sera lyrique et ça s’offrira en masse par des gens qui diront « Lis-ça, ça va changer ta vie ».

10. Mes petites ou grandes manies d’écrivain

J’écris en peignoir rose pilou pilou. J’écris le soir, dans ma chambre seule et je refuse que mon mari lise ce que j’écris. Tout est sur une clé USB, toujours sur moi. Pour les urgences, j’ai un carnet.

11. Ma phrase bonne humeur

« Libérée, délivrée. »  Ça marche en toutes occasions : les jours de grève, les jours de correction de manuscrits, le jour des vacances. Un mantra que je peux chanter aussi quand je suis ivre.

[ssba]

Vous aimerez sans doute

Un commentaire

  • Répondre Ouaip. J'ai lu un Harlequin. Et alors? - Lila sur sa Terrasse 12 février 2017 à 18 h 54 min

    […] de lectrices (très peu de mecs, forcément…) dont les files d’attente pour rencontrer Emily Blaine, entre autres, serpentaient à travers les allées, de façon assez impressionnante, joyeusement et […]

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :