Nos Questions, Leurs Réponses

Nos questions. Les réponses d’Olivier Norek.

10 novembre 2015

Quand je dis que tout est possible… Que rien n’est immuable, ni désespéré! Ou comment un flic est devenu un auteur de polars incontournable en seulement 2 romans: Code 93 (2013) et Territoires (2014). Pas mal hein? Rajoutez à cela un cursus scolaire particuliers, des missions humanitaires avec Pharmaciens sans Frontières, la co-écriture de la série Engrenages pour Canal + (saison 6)…et vous comprendrez que je sois un tantinet admirative.

J’ai découvert Olivier Norek lors de son duel acharné, violent, décalé et forcément très drôle, avec mes auteurs fétiches (je leur passe de la pommade, je les vois bientôt!) Nathalie Hug et Jérôme Camut, lors des votes pour le prix des Lecteurs du salon « Saint Maur en Poche » en juin dernier. Je me suis dit, en premier lieu, « Mais qui c’est ce mec qui ose les défier ainsi? Il n’a pas vu la carrure de Jérôme ou quoi? » Et puis j’ai beaucoup ri à son humour, à ses gentilles provocations et à l’humeur bon enfant de leurs échanges. Ils ont d’ailleurs terminé à égalité, ce qui était assez chouette, finalement.

Et puis, je viens de lire Code 93. J’ai beaucoup aimé. Et évidemment, je lui ai envoyé nos questions. Alors, sachez M’sieurs-Dames qu’il y a répondu en moins de 24h! C’te classe quand même! Bon ok, j’avoue, je l’ai menacé, j’ai fait un odieux chantage et au final je l’ai corrompu: mais bon « Corruption de fonctionnaire » par une fonctionnaire, ça marche? Oui? Merde! En même temps, je suis enseignante, j’aurai des circonstances atténuantes (dépressive, pas loin du burn out, à côté de la plaque…) donc voilà… Pardon? Comment je l’ai corrompu? Alors là, cela ne vous regarde pas braves gens! Vous les avez ses réponses, non? C’est tout ce qui compte!

1) Mon Kâma-Sûtra de la lecture (toutes positions autorisées)

Assis. Chaise longue possible s’il ne fait pas trop chaud ni trop froid dehors, je suis un lecteur tempéré.

2) Une île déserte… Une caisse échouée… J’aimerais y trouver…

Pragmatiquement, à manger ou une femme (que je peux de toute façon manger si le courant ne passe pas). En mode « survival », une machette et un arc. Intellectuellement, une liseuse bourrée d’e-books avec une batterie au plutonium. Quantiquement, un chat.

3) Ce livre que je n’ai jamais terminé

Merci. Histoire de se mettre mal avec l’auteur… remarque, là où il est ça devrait aller : Malraux, La Condition Humaine.

4) Ce livre que j’ai lu, relu et re-relu

Il y en a tellement qu’il faudrait être fou pour relire un livre…

5) Mes petites ou grandes manies de lecteur

C’est un peu la honte et révélateur d’un cerveau pas spécialement très irrigué. Quand il y a plus de 5 personnages, je les note au début du livre pour me souvenir de qui ils sont. Quand c’est un livre chinois, japonais ou suédois, il suffit de deux personnages pour me perdre… je ne capte jamais leurs noms et prénoms…

6) Ce que je conseille aux non lecteurs

Commencer soft… Roald Dahl, King, les Hobbits ou Harry Potter… on se moque de savoir ce que vous lisez, on voudrait juste que vous lisiez.

7) Ecrire… Sous quelles drogues?

Disons l’adrénaline d’une dead line dans le mois ? Sinon, niveau drogue, en tant que flic… bof…

8) Ecriture intuitive ou réfléchie?

Sérieux, si quelqu’un à une écriture intuitive, mieux vaut qu’il ne me le dise pas, ça va m’énerver, vu le temps que je passe à pondre une phrase.

9) Ce livre que j’aurais aimé écrire

Les Racines du Mal de Dantec. Un de mes livres claque dans la g… Mais aussi La Patience des Buffles sous la pluie de David Thomas. Ah oui, La mécanique du cœur de Mathias Malzieu.

10) Mes petites ou grandes manies d’écrivain

Le besoin de jouer mes dialogues dans mon salon. Je joue aussi les scènes d’action pour voir si elles ont un bon rythme. En gros je m’amuse beaucoup dans ce salon…

11) Ma phrase bonne humeur

Né à Toulouse, élevé dans l’Aveyron… je n’ai qu’une seule religion dont voici la prière : À Table !!!!!

 

(Photographie et montage visuel par Bruno Chabert. Merci infiniment à lui pour son accord!)

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

10 Commentaires

  • Répondre Territoires, Olivier Norek | Dans ma Liseuse Hyperfertile 19 novembre 2015 à 13 h 48 min

    […] ce livre. Je vous invite à découvrir une interview très sympa auquel l’auteur a répondu ici. J’apprécie énormément ces auteurs modernes avec qui on peut échanger le plus simplement […]

  • Répondre 3 jours sans ma terrasse. (Vous avez de la chaux vive?) - Lila sur sa Terrasse 29 novembre 2015 à 20 h 24 min

    […] 6h. Je me plonge dans « Territoires » d’Olivier Norek. Puis vers 7h30, je vais sur ma terrasse. Mais putain de bordel de merde!!!! Rien! Les articles […]

  • Répondre Quelque temps qu'il fasse en novembre, lis dans ta chambre. - Lila sur sa Terrasse 2 décembre 2015 à 19 h 37 min

    […] 93 » premier roman d’Olivier Norek,  patientait sur ma pile à lire (Montagne à lire?) depuis un certain temps.  J’avais […]

  • Répondre Nos questions. Les réponses de Nicolas Lebel. - Lila sur sa Terrasse 5 février 2016 à 19 h 18 min

    […] Nicolas Lebel lors de la soirée d’ouverture de la librairie Humeurs Noires à Lille, avec Olivier Norek comme joyeux comparse. Joyeux est un doux euphémisme, soit dit en […]

  • Répondre Surtensions - Olivier Norek - Lila sur sa Terrasse 29 mars 2016 à 21 h 21 min

    […] qui vous arrive quand vous ouvrez « Surtensions », le dernier livre d’Olivier Norek. A la différence près que là, vous ouvrez ce livre de plein […]

  • Répondre Février trop doux, lecture en courroux. - Lila sur sa Terrasse 29 mars 2016 à 21 h 54 min

    […] de Olivier Norek, l’un des chouchous des chroniqueuses de la Terrasse, nous offre ici une suite à Code 93 qui […]

  • Répondre Soul of London - Gaëlle Perrin-Guillet - Lila sur sa Terrasse 13 septembre 2016 à 17 h 24 min

    […] d’Olivier Norek – son éclairage sur notre société est tellement intéressant que je crois que j’aurais pu […]

  • Répondre Pourquoi il ne faut pas lire Nicolas Lebel. - Lila sur sa Terrasse 29 décembre 2016 à 10 h 40 min

    […] juste oublié de signaler ton ingratitude envers Olivier: lui donnait ton nom à une avenue et toi tu le fais mourir dans une baignoire (Fantasme de […]

  • Répondre L'ado qui se cherche... - Lila sur sa Terrasse 4 juillet 2017 à 19 h 36 min

    […] Il lit aussi ce que je lui montre, me donne même son avis. Et fut conquis par « Territoires » d‘Olivier Norek…Le seul livre qu’il ait lu en entier, sans y être […]

  • Répondre Entre deux mondes - Olivier Norek - Lila sur sa Terrasse 25 octobre 2017 à 22 h 20 min

    […] Violence, misère, souffrance, inhumanité, désespoir. 1er chapitre. Ok. Je comprends qu’Olivier Norek n’est pas là pour nous raconter un simple thriller. Non. Il est là pour nous dire […]

  • Laisser un commentaire