Le Boudoir des Nanas

Nouvel An? Un soir comme un autre…

29 décembre 2015

Jolies fêtes de Noël… Simples, joyeuses, remplies de sourires et de rires d’enfants…

On se dit que cela passe vite finalement… Tant de préparatifs et puis le temps d’une soirée, d’une journée… C’est fini…

Les papiers cadeaux sont froissés…

Les plateaux sont vides ou presque…

Les discussions tournent déjà autour de la prochaine fête, celle en laquelle je ne vois aucune poésie… Mais vraiment aucune… Le réveillon de Nouvel An…

Non mais vraiment… Depuis octobre, on me demande ce que je fais ce soir là.  Ma réponse est toujours la même: je soupire en gonflant les joues… Rien de spécial. Parce que pour moi, c’est une soirée comme les autres.

L’occasion de faire une soirée avec des amis? Ok. Mais pourquoi ce soir là plutôt qu’un autre? Nul besoin d’une date conventionnelle. Les soirées entre amis sont toujours joyeuses et gaies. Je n’attends pas celle là.

Et puis, j’ai tout essayé…

Fête dans une salle avec DJ (si on peut appeler cela DJ…), cotillons et tout le tralala…Vous savez, ce genre de fête dans laquelle vous êtes certains de rencontrer M. et Mme Bidochon en personne, faisant la chenille avec un chapeau pointu en carton sur la tête… Ce même M. Bidochon, ivre et titubant,  profitant de la danse pour mettre des mains au cul des filles qui passent près de lui. La classe à l’état pur!

Fête avec des copains, dans ma jeunesse,  dans une salle qui à la fin de la soirée sentait … Comment dire… Les toilettes d’une école pendant une bonne épidémie de gastro? Oui voilà, c’est cela… Avec une fête terminée à 23h30 par manque d’alcool, ou plutôt à cause de l’alcool trop vite absorbé, laissant des plateaux de toasts infects, durcis par la chaleur.

Fête lors d’un séjour au ski… Dans un réfectoire joliment décoré avec de sublimes guirlandes en papier crépon du meilleur goût… Assiettes en carton et verres en plastique… Avec cette seule question en tête: à quelle heure je vais pouvoir prendre les remonte pentes demain matin car vous mourrez d’envie de dévaler ces pistes magnifiques, plongées dans la nuit mais que vous devinez, là, derrière ces vitres affublées d’étoiles bombées à la neige artificielle…

Bref… Des fêtes artificielles et « obligées »

Mais il y a celles que j’ai appréciées…

Des soirées entre amis ou en famille. Simples. Amusantes. Comme chaque soirée autour d’une table avec des personnes que l’on aime. Des repas sans extravagances. De bon goût culinaire… Ou alors ce réveillon original et drôle passé en mangeant des pizzas et en regardant la trilogie  « Star Wars » avec des potes étudiants aussi fauchés que moi… Le plaisir d’être bien entouré(e)…

Le reste je m’en contrefiche.

Parce que, mine de rien, ces fêtes de Nouvel An sont quand même souvent un pur moment d’hypocrisie… On rit ou on se force à rire en sachant que dès le lendemain:

– on va pleurer en montant sur la balance…

– on ne reconnaîtra même pas dans la rue, nos voisins de table d’un soir…

– on va s’évanouir en recevant le relevé de notre compte en banque…

– on va recommencer à râler après le voisin que l’on a embrassé la veille…

– on va oublier nos bonnes résolutions en moins de temps qu’il ne nous a fallu pour les prendre…

– on va critiquer le grippe sou qui n’aura pas payé sa partie de la fête…

Bref la vie continuera comme avant…

Alors, moi, ce soir là, je serai entourée par des amis, et  je peux vous assurer d’une seule chose: ces voeux que l’on souhaite ce soir là et les jours suivants, moi, je vous les souhaite d’ores et déjà, et pour chaque jour de l’année… Sans chichis ni tralalas…

Mais cela, c’est une autre histoire.

[ssba]

Vous aimerez sans doute

2 Commentaires

  • jme@voila.fr'
    Répondre cec 30 décembre 2015 à 14 h 37 min

    Tu lis dans mes pensées 🙂 !
    biz

    • Répondre Lila sur sa Terrasse 30 décembre 2015 à 17 h 39 min

      Je me doute… 😀
      Des bisous!

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :