La Malle aux Livres

« Pendant le joli mois de mai, lis plus que jamais! »

5 juin 2015
Photo de Marilyn Monroe lisant sur un canapé-lit se tenant la tête avec le bras gauche

(véritable dicton: « Pendant le joli mois de mai, couvre-toi plus que jamais. »

La singulière tristesse du gâteau au citron – Aimée Bender

La singulière tristesse du gâteau au citronA 9 ans, Rose croque dans le gâteau au citron préparé par sa maman pour son anniversaire… Un geste anodin… Mais… A cet instant précis, sa vie est boulversée… Parce qu’elle découvre, ce morceau de gâteau dans la bouche, qu’elle ressent les émotions de sa maman quand elle l’a fait, qu’elle sait d’où viennent les ingrédients… Désormais, chaque bouchée de nourriture, quelle qu’elle soit, la transporte dans les émotions des cuisiniers, dans les champs de tomates à l’autre bout de la Terre…. Si le don de Rose prête à sourire au départ, il est ensuite difficile de s’imaginer le cataclysme déclenché en elle à chaque repas…  Et elle va devoir apprendre à grandir avec ce don, au milieu d’une famille dont chaque membre a développé (ou refuse de d’assumer) aussi un don particuliers… Enfant, ado, jeune adulte, Rose va devoir trouver en elle les réponses à ses questions. Des questions que nous nous sommes tous posées à un moment donné. Sur sa famille, sur l’amitié, sur l’amour, sur tout et sur rien…  Parce qu’au delà de sa capacité hors du commun à ressentir ces émotions, Rose reste une fille comme une autre… Et c’est ce qui la rend si attachante…

Entre conte philosophique et roman sur la société américaine actuelle, Aimée Bender nous entraîne dans une histoire singulière, originale et surprenante.

A découvrir absolument.

L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa – Romain Puertolas

lextraordinaire-voyage-du-fakirUn fakir dans un voyage délirant…

Ma lecture du mois est une vraie révélation ! Premier roman de Romain Puértolas, « l’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa » est un livre vraiment à part.

L’histoire est celle d’un Indien nommé Ajatashatru (c’est son prénom, à prononcer, au choix, « j’arrache ta charrue » ou « achète un chat roux ») Lavash Patel (son nom), qui a pour profession le métier de fakir. Sa « mission » : venir à Paris, et après être arrivé à Roissy, trouver un magasin Ikéa et acheter un lit à clous (le bien nommé « Kisifrotsipik »…)

Sur cette idée de base, déjà bien décalée, s’enclenche un voyage complètement « allumé », où vont se retrouver pèle mêle, de belles dames, un chauffeur de taxi gitan (et irascible), des clandestins, des moyens de transport les plus divers (une armoire Ikéa, une malle, une montgolfière, etc) et un parcours dans plusieurs pays d’Europe et d’Afrique. Un voyage à cent à l’heure, qui va transporter et transformer notre fakir pour l’emmener vers une autre vie.

C’est un roman atypique, qui mélange des jeux de mots à la Frédéric Dard, un univers à la Jacques Tati, mais aussi de la tendresse, de l’empathie, un amour des autres et une belle réflexion sur le monde d’aujourd’hui. Et tout cela est toujours dit avec humour, dans des situations très cinématographiques.

Voilà un livre qui se dévore et qui montre des personnages attachants. Un vrai plaisir de lecture !!

Marc

Adieu – Honoré de Balzac

adieu balzacBalzac est un auteur qui m’a traumatisée dans ma jeunesse. Quelle idée saugrenue que celle de proposer des œuvres de la Comédie humaine à des jeunes sans la maturité nécessaire pour la comprendre… Bref… Je l’ai redécouvert à la fac et j’ai succombé à sa plume, à son talent, grâce à « La Cousine Bette »…

Lors d’une partie de chasse, égaré avec un ami, à la recherche d’un abri,  Philippe de Sucy reconnaît la femme qu’il a connue jadis, Stéphanie de Vandières, et dont il était amoureux… Séparés alors qu’ils essayaient de franchir la Bérésina, lors de la campagne de Russie, il pensait ne plus la revoir… Mais il la retrouve, hagarde, ayant visiblement perdu ses facultés mentales, marchant pieds nus, mal vêtue, sous la garde d’une paysanne muette… D’abord sous le choc, il va essayer de la ramener vers lui, de lui faire recouvrer la raison… Mais à quel prix?

Une nouvelle courte, datée de 1830, de 75 pages, qui nous transporte d’une époque à une autre… Une écriture parfaite. Un récit surprenant. Idéal pour découvrir Balzac. Ou alors vérifier par vous mêmes que les cauchemars de vos années-lycée n’ont finalement pas lieu d’être!

A découvrir absolument.

Le Magasin des Suicides – Jean Teulé

le magasin des suicidésIl y a une chose évidente dans l’écriture de Jean Teulé, c’est qu’elle vous transporte, vous fait sourire autant qu’elle vous glace… Quand on s’y attend le moins… C’est drôle, décalé, corrosif et brillant. Très brillant.

Dans leur petit magasin, Les Tuvache vendent tous les objets, ustensiles, conseils nécessaires voire indispensables, à ceux qui veulent se suicider. L’ambiance de leur magasin est à leur image: triste, sans empathie aucune… et ils prennent leur métier très au sérieux, n’hésitant pas à assumer des gardes nocturnes pour les clients impatients, ou craignant de voir revenir un client insatisfait par le produit ou conseil prodigué.

Mais à ce tableau noir et morbide qu’est leur vie, vient s’ajouter une chose qu’ils n’attendaient pas. Leur dernier enfant, Alan. Joyeux et respirant la joie de vivre… Un ouragan lumineux dans cette famille austère! Leur vie, leur conception de la vie vont en être transformés, à leur grand désarroi…

Extraits?

« Alan!… Combien de fois faudra-t-il te le répéter? On ne dit pas « Au revoir » aux clients qui sortent de chez nous. On leur dit « Adieu » puisqu’ils ne reviendront jamais. Est-ce que tu vas finir par comprendre ça? »

« Je voudrais me tuer mais je ne sais pas si j’en ai les moyens. Qu’avez-vous de moins cher? (…) Ceux qui n’ont  pas le sou s’étouffent avec nos sacs d’emballage. Ils sont très résistants. Tenez, voici aussi un bout de ruban adhésif pour le fermer hermétiquement autour de votre gorge. »

« En fait, si vous voulez, monsieur le représentant, nous, on ne désirait pas un troisième enfant. Il est né parce qu’on a testé un préservatif percé: vous savez, ceux que l’on vend aux gens qui veulent mourir contaminés sexuellement. »

A LIRE ABSOLUMENT!!!!

Sous un ciel de marbre – John Shors

sous un ciel de marbreLe Taj Mahal est sans doute l’un des monuments les plus fascinants de ce monde. Sa beauté esthétique est absolument parfaite. Et le symbole laisse sans voix. Un mausolée comme témoignage d’un amour infini  d’un empereur à son épouse adulée…

Dans ce roman, nous suivons la construction du Taj Mahal, sous les yeux d’une des filles du couple qui assiste l’architecte dans son travail. Entre récits, flash-backs, nous découvrons les paradoxes, la violence, les traditions de cette époque. La construction de ce temple incrusté de pierres précieuses est un non-sens, dans un pays dévasté par les guerres sans fin, la famine du peuple… Mais l’histoire d’amour de Shah Jahan et de celle qui repose dans ce mausolée, Mumtaz Mahal, permet de comprendre pourquoi il a ordonné cette construction… Même si certaines choses nous échappent, même si ces empereurs aux harems impressionnants, aux nombreuses épouses nous laissent dubitatives, même si nous n’aurions pas aimé vivre à cette époque…

A découvrir.

Le prince charmant est décédé – I. Joly / A. Dufresne

le prince charmant est décédéUn livre qui détend, qui se lit vite, qui fait sourire…

Au cas où certaines le cherchent encore, sachez que le prince charmant est décédé »Hé oui!!! je suis sans états d’âme! Je vous l’annonce brusquement… Les deux auteurs (créatrices de la série Camweb sur dailymotion), elles, s’emploient à dédramatiser cette terrible nouvelle! En vous rappelant dès les premières pages que vous, vous êtes bien vivantes! Et qu’il ne faut pas désespérer de trouver chaussure à votre pied! Elles expliquent tous les types d’homme que vous pouvez rencontrer et comment les séduire… « Les zouaves »  » L’ourson »  » Le romantique »… Et les conseils inhérents à chacun… C’est drôle et vous vous demandez parfois si elles ont écouté vos longues conversations avec vos copines!

L’entrée en matière m’a bien fait rire… Allez… je l’écris parce que c’est vous!

 » Lettre d’amour du prince charmant…

Mon tendre amour,

Je me languis de ta présence. Tes baisers me manquent, ne plus sentir ta douce peau contre la mienne m’est insupportable! Je ferme les yeux et refais mille fois le chemin de ton corps. Je parcours la cambrure de ta croupe, j’effleure tes seins, deux bourgeons pointant sous la chaleur de mes mains. Je compte les jours qui me séparent de toi. Reviens vite, mon tendre amour. Ton absence me tue.

Ton amant fidéle.

Texto 2015

Je tm bb t ou? I miss you Jkif tes eins!

A lire entre copines pour rire!

Les dieux sont vaches – Gwendoline Hamon

Gwendoline Hamon

Pour ceux à qui cette chronique publiée en partenariat avec Le Livre de Poche, avait échappée, elle est à lire ICI

[ssba]

Vous aimerez sans doute

Un commentaire

  • Répondre 25 idées de livres à lire ou relire cet été... - Lila sur sa Terrasse 19 juin 2015 à 13 h 05 min

    […] cet été… Et il y en d’autres dans notre sélection de mars, d’avril et de mai! celle de juin ne saurait […]

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :