Le Boudoir des Nanas

Pour cette nouvelle année, je vous interdis de …

29 décembre 2017

« Tu fais un article pour les vœux de la nouvelle année? »

Que répondre?

Que cela fait plusieurs jours que je fais ma larve devant des bons films ou des navets, à regarder des émissions de cuisine, à bouquiner, à essayer d’oublier les milliers de calories avalées pendant ces fêtes, genre dinde bien grasse sur le dos qui n’arrive pas à se relever, en laissant le temps s’écouler tout en profitant de ne RIEN FAIRE.

Alors, non, je n’ai pas pensé à ces éventuels vœux.

En même temps, je me vois mal ne pas les faire. C’est sympa de souhaiter de belles choses aux gens. Mais je ne me vois pas non plus rebalancer un vieil article qui date, en le boostant sur les réseaux sociaux. Ce serait un peu me foutre de votre gueule, non?

Je sors de mon semi coma et j’essaie de vous écrire quelques lignes.

Ce n’est pas simple de souhaiter de belles choses sans se répéter. Faut savoir innover et être originale. Ne pas tomber dans le gnan gnan, le politiquement correct, le déjà vu, le truc « drôle » mais qui ne l’est pas tant que cela, voire pas du tout.

Donc, dans un éclair de génie créatif et en toute modestie, j’ai décidé d’écrire ce que vous ne DEVEZ PAS FAIRE cette année.

C’est bien aussi non?

Donc pour cette nouvelle année, je vous interdis:

De tomber dans la facilité et de renoncer à vos rêves.

De ne pas voyager. Le coin de la rue vous offre parfois de belles évasions.

De céder au découragement et de perdre espoir en la vie.

De ne pas faire l’amour plusieurs fois par semaine.

D’éviter les flaques d’eau, de sortir votre parapluie et de penser à votre brushing qui de toute façon ne vous va pas.

De refuser le dialogue sous prétexte que cela ne sert à rien.

D’éviter trucmuche ou machinchose: ce sont des nazes alors n’ayez pas peur de la confrontation. Vous êtes forts, vous y arriverez.

De laisser votre travail submerger votre vie.

De vous agacer, de crier après vos mômes car vous êtes fatigués. Eux n’y peuvent rien.

De céder à la panique en voyant l’état de votre compte en banque.

De bouffer de la merde industrielle. Cuisinez bordel!

De ne pas courir sur une plage et de ne pas vous jeter dans la mer même glacée.

De ne pas rire des conneries de vos mômes. Les nôtres nous ont fait grandir.

De juger les autres et de vous sentir détenteur de la bonne parole. La vie saura vous remettre à votre place, le cas échéant.

De jacasser avec vos copines et critiquer vos connaissances communes. (Ou alors un tout petit peu, ok?)

De ne pas assister à des spectacles vivants. Ils sont indispensables à nos vies.

De céder à la tentation du consumérisme ambiant. L’essentiel n’est pas là.

De ne pas oser prendre vos proches dans vos bras.

De ne pas dire « Je t’aime ».

De critiquer les lectures des autres. Non mais oh! Cela ne va pas non?

De vous prendre trop au sérieux.

De vous sous estimer, de ne pas avoir confiance en vous.

De ne pas écouter vos rêves.

De laisser les autres vous faire du mal.

De ne pas être bienveillants.

De ne pas céder à de douces folies.

De vous laisser envahir par les habitudes. Innovez!

De ne pas prendre soin de vous.

De ne plus croire en l’Amour…

 

Voilà… Promis?

Et surtout et cela je ne peux pas changer mes mots, d’année en année:

Soyez vous. Soyez vivants.

C’est tout le bien que je vous souhaite pour cette nouvelle année et les dizaines à venir…

Nath.

**************************************************************************************************************************************************

Et à toi qui nous lis régulièrement…

Merci… Infiniment.

Grâce à toi, chacune de ces années qui s’écoule est riche et enrichissante.

Notre terrasse est belle aussi et surtout parce que tu es là.

Nos chemins se croiseront peut-être. Qui sait?

Merci. Merci. Merci.

 

Quant à vous mes chers chroniqueurs et mes chroniqueuses chéries. Vous êtes exceptionnels.

Sans vous, je n’y arriverai peut-être pas. Parce que vous me donnez cette énergie qui me manque parfois.

Je ne sais comment vous remercier. Pour tout.

 

Love you.

Nath

[ssba]

Vous aimerez sans doute

2 Commentaires

  • jmemlj@outlook.fr'
    Répondre cec573 29 décembre 2017 à 19 h 12 min

    Me jeter ds la mer même glacée ? ça va pas non !
    ça je ne peux vraiment PAS !
    Moi je t’interdis d’arrêter de nous guider ds nos lectures 😉 !

    • Répondre Lila sur sa Terrasse 7 janvier 2018 à 15 h 01 min

      Promis! Je n’arrête pas! Enormes bisous et plein de merveilleuses choses et de douces folies pour cette nouvelle année! <3

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :