Le Boudoir des Nanas

Quand l’homme est malade… (J’aurais dû devenir hôtesse de l’air!)

16 décembre 2015

J’ai toujours aimé écouté les personnes âgées quand elles nous donnent des conseils sur la vie, sur le couple… J’en ai souvent pris mais souvent laissé…

Et je trouve chouette cette idée de partager son expérience…

Alors, dans ma grande bonté, je vais vous faire partager, ici, maintenant, à vous, jeunes filles naives et innocentes, mon expérience et ma sagesse à propos d’une chose terriblement difficile à vivre…

 La maladie de l’Homme

Mise en garde

Tout d’abord, jeunes filles qui ne vivez pas encore avec l’homme de vos rêves, celui que vous avez choisi, celui que vous  regardez  avec fierté et admiration, celui qui fait passer le Prince Charmant de Cendrillon, La Belle au Bois Dormant… pour une pauvre tapette… Oui! Sachez que celui-là même sera, lors de son premier rhume… La carpette d’Aladdin (celle qui ne vole pas bien entendu!)…

Parce qu’il faut que vous sachiez, jeunes filles remplies de rêves et d’espoirs, que les maladies que nous, filles, femmes, greluches…attrapons, ne sont rien au regard de celles des hommes!

Les premiers symptômes

En général, l’homme commence par se toucher le front, l’air de rien… Tourne autour de vous. Toussote. Fait celui qui a des frissons et va nonchalamment enfiler le gilet tricoté par môôôôman… Puis il se touche la gorge. Se regarde dans le miroir et se trouve une mine affreuse. Je passerai le blanc des yeux qui serait jaune, et la langue pâteuse et gonflée…

Alors là, Mesdemoiselles, vous réalisez que vous êtes dans la merde! Que les trois prochains jours vont être un calvaire. Et vous regrettez de ne pas être hôtesse de l’air et ainsi demander un vol long courrier sur le champ!

Alors, puisque vous n’avez pas le choix et que la tempête, vous la traverserez inéluctablement, vous le regardez et dites  » Mais non mon chéri tu as bonne mine! Tu veux un cachet? » (Vous le verrez: l’homme adore les cachets!!!) Vous voilà lui préparant un verre d’eau avec des comprimés coupés en 4 (Trop dur à avaler sinon! « Môôôôman me les coupait toujours! ») et souriant tendrement   grimaçant sarcastiquement, vous les lui apportez au salon, car, surprenante réaction, au mot « cachet », l’homme file toujours s’allonger sur le canapé et vous réclame le plaid polaire car il est gla-cé… Il boit et avale ses quarts de cachets… Et se rallonge en fermant les yeux, style « Il faut qu’il se repose maintenant »…. Plus un bruit dans la maison, chut!!!!

La maladie

Difficile moment dans la vie que celui où votre amoureux déclare une pneumonie ( rhume avec toux), un cancer de la gorge (angine rouge ou blanche avec ganglions), une bronchite asthmatiforme avec risques de pneumopathie (laryngite), le choléra (une gastro), le typhus (une simple diarrhée) , la lèpre (croûte qui brunit), une dépression nerveuse (coup de fatigue), une hémorragie interne (saignement du nez, dû à la chaleur!), une cécité subite (poussière dans l’oeil qui a du mal à partir), le chikungunya (piqûre de moustique qui gratte un peu trop), la peste bubonique (verrues) et surtout un cancer généralisé, que nous les femmes appelons communément la grippe!

Parce que sachez que si votre désormais carpette attrape effectivement la grippe, il ne vous reste qu’une chose à faire: appeler sa môôôôman, le prêtre qui sera chargé de lui administrer l’extrême onction et aller vous cacher chez une amie qui vous couvrira en prétextant un enlèvement ou… Bon,  pas la peine de chercher: rien ne sera aussi grave que SA grippe!

Et si vous décidez, en femme courageuse, en digne héritière des marraines de guerre, de rester près de lui, pensez à vous: faites le plein de vin blanc, d’herbes à rire, d’alcool fort car il va vous falloir du courage…

Parce que vous allez vivre les jours suivants au rythme des gémissements, des plaintes, des « Argghhh!!! ça fait maaaaalllll », des caprices de mourant vous réclamant un jus de goyave frais  mélangé à de l’orange parce que c’est plein de vitamines mais qui ne le boira pas parce que les odeurs lui donnent la nausée…. Qui vous suppliera d’appeler sa môôôôman qui seule sait ce qu’il aime manger quand il est malade, et qui arrivera les bras chargés de petits plats mijotés pour son « gamin » et qui vous toisera avec dédain car vous ne savez pas vous occuper de son rejeton. Rejeton, que soit dit en passant, vous accable par ses silences et ses regards implorants…. Et je peux vous assurer qu’à cet instant précis, non seulement vous regretterez de ne pas être hôtesse sur un long courrier, mais vous vous imaginerez bien en seule survivante d’un crash, au calme sur une île déserte…

Dans les cas extrêmes, un petit passage aux urgences de l’hôpital finira par rajouter une dernière pointe de ridicule à la situation, surtout quand l’interne vous foudroiera du regard en vous demandant si vous n’avez pas de paracétamol chez vous…. Et que votre carpette se mettra  presque à insulter ce « connard qui ne connait rien à son métier! »

Et je souhaite de tout coeur qu’une prise de sang ou piqûre ne lui soient jamais prescrites… Parce que là, je ne peux que vous conseiller une fuite en bonne et due forme. De toute façon, soit vous fuyez, soit vous le tuez de vos propres mains, à vous de choisir. Parce que l’idée d’une aiguille, si petite soit elle, s’approchant de son bras, équivaut à l’idée, pour une femme normalement constituée, à une amputation à vif. Imaginez la réaction. Et la honte quand celui ci vous enverra à la pharmacie acheter une crème anesthésiante…

La guérison

La maladie chez l’homme offre à vos yeux émerveillés (et fatigués) des moments hors du temps, des moments fabuleux: des MIRACLES! Parce que si vous avez commandé sa jolie boîte en sapin faite sur mesure, ainsi que les gerbes de fleurs, annulez tout! Plus  besoin! Allumez Canal Sat’ et le diffusion en direct du match de foot de son équipe préférée agit comme un souffle de Dieu! Sur pieds en quelques secondes! Adieu plaid, grog, larmes, agonie! Youhou! Y’a match!!! Ou s’il n’aime pas le foot, la rediffusion de Die Hard 1 à 5 devrait suffire à le remettre sur pied (ben oui, voir un Bruce Willis blessé, en sang mais toujours debout, titille un peu leur orgueil et hop! Miracle….)

Et là, pour parfaire ce tableau digne de la Bible, arrive môôôôman qui pleure presque de joie, de voir combien ses petits plats ont su guérir son « gamin »… Pendant que vous, vous  remplissez en ligne un formulaire d’inscription au concours d’hôtesse de l’air…

Donc voilà les filles… Maintenant vous savez à quoi vous attendre… Réfléchissez bien avant d’emménager avec votre amoureux: Prince devient carpette… Le temps d’une maladie, certes, mais avec quelle intensité!!!

Allez sans rancune les mecs! Vous verrez que vous sourirez à votre prochain rhume!!!! Euh… Pneumonie, pardon!!!!

[ssba]

Vous aimerez sans doute

5 Commentaires

  • tymazud@orange.fr'
    Répondre cateursine 16 décembre 2015 à 19 h 59 min

    Je n’aurais pas mieux fait …. on sent le vécu !!!! C’est pourquoi j’aime à mettre la blague sur FB (voir Cath Degoix), et, malheureusement, rien de s’arrange avec l’âge je peux vous le dire (sauf que Môman n’est plus là pour son poussin) !!!! Par contre, si c’est moi qui suis malade, j’ai droit à « secoues-toi un peu » ….. ils sont mignons !

    • Répondre Lila sur sa Terrasse 16 décembre 2015 à 20 h 55 min

      Voilà!!!! C’est ça!!!! C’est incroyable!!! Tous les mêmes!

  • Répondre 10 phrases qui devraient être interdites au lit! - Lila sur sa Terrasse 17 février 2016 à 22 h 40 min

    […] lui… Ou par elle… (je vous laisse choisir, de peur d’être encore vue comme une féministe notoire , décriant la condition de la femme au sein d’un couple…. […]

  • Répondre Petites confidences du soir... (7) - Lila sur sa Terrasse 4 avril 2016 à 23 h 10 min

    […] pas sur ce sujet délicat… Ceux qui veulent savoir ce que j’en pense peuvent lire ICI cet article qui a fortement déplu à la gente masculine. Mais je peux vous assurer que lorsque […]

  • Répondre Facebook, Génération 2.0 - Lila sur sa Terrasse 10 juin 2016 à 10 h 31 min

    […] Malheureusement, ce dernier est en maladie depuis lundi. Alité et dans état proche du coma, comme tout homme atteint d’un rhume quoi… Bien entendu, il en va de la conscience professionnelle du blaireau voyeur d’aller en toucher […]

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :