Le Boudoir des Nanas

Quand Noël approche…

18 décembre 2016

Aaarrrrggghhhhhh…. Ce matin, en allant au collège, je me suis aperçue que les lampadaires étaient ornés des sacro-saintes décorations de Noël…

Et là, plus le choix…. Il a bien fallu réaliser….

Depuis plus d’un mois, les vitrines se parent progressivement de rouge, doré, blanc ou argenté…

Les boîtes aux lettres débordent de catalogues….

Les marques se sont associées aux agences de publicité les plus efficaces pour attiser nos désirs.

Bref, sonnez trompettes…. Noël est annoncé!

Et………. Je déteste Noël.

Voilà. C’est dit. Vous êtes prévenus.

Je déteste cette période où la société de consommation est reine et où il faut courir les magasins et affronter la foule, pour trouver LE truc qui fera plaisir à tout un chacun.

Où s’en suit évidemment le casse-tête du : « Bon, je fais quoi à manger à Noël? » – question de l’Homme qui, même si je ne cuisine pas, souhaite tout de même, et c’est bien normal, que je trouve quelques idées…

Et nous voilà reparti dans une débauche de bouffe et de mets en tous genres…

Ben oui c’est Noël quoi…. Faut se faire plaisir, faut marquer le coup….

J’exècre cette période où les convenances nous imposent de nous réunir en famille pour partager dans la joie et la bonne humeur un moment où le bonheur DOIT être de mise.

Chacun met donc son poing dans sa poche, prend sur soi et espère que tout va se passer à peu près bien… Vous savez la fameuse « magie de Noël« …

Vous avez déjà pris le temps de discuter avec les gens autour de vous, de leur demander comment ils se sentaient en cette période, ce qu’ils faisaient?

Moi oui, chaque année…. Et chaque année, l’immense majorité me répond qu’elle n’a qu’une hâte : que ça soit passé, terminé, fini, que le sapin soit rangé (ou jeté)!!!!

Alors…pourquoi? Pourquoi continue-t-on?

Les mômes, les traditions, les personnes plus âgées de la famille, la nécessité de croire que nous sommes des familles unies, de faire notre devoir envers les aînés au moins une fois par an, de se raccrocher à cette valeur??

Je ne sais pas…

Ce que je sais…. C’est que lire la joie dans les yeux de mes enfants est malgré tout un chouette moment, que chez moi, le nombre de paquets est réduit, que l’on ne fête pas Noël 5 fois en décembre et janvier, mais juste le 24/25, en petit comité – c’est-à-dire avec les gens que j’aime, la famille que je me suis construite.

J’ai donc déjà balancé un paquet de convenances hein…

Il n’empêche, malgré tout ça, cette période me file le blues, me renvoie à de mauvais souvenirs, à certains Noël hystériques, aux absents et j’en passe…

Donc… Père Noël, si on pouvait passer directement du 15 décembre au 15 janvier, ben je te promets, j’arrêterai de critiquer Noël!

Virginie.

*******************************************************************************************************************************************

 

Dire que vous n’aimez pas Noël, c’est un peu comme dire, lors d’une réunion Tupperware, que vous n’avez pas aimé « 50 Nuances de Grey », ou pire, que vous avez abandonné la lecture à peine commencée… Les regards se noircissent, se fixent sur vous et vous sentez des sueurs froides monter lentement… « Vais je en sortir vivante? » Des petits soupirs de dédain, de mépris.

Donc voilà… Quand vous lâchez cette phrase « Je n’aime pas Noël », les portes de l’Enfer vous sont presque ouvertes.

Mais j’ai de bonnes raisons.

La surconsommation… La pire chose,  je crois! Vous avez déjà observé le comportement des gens à ce moment de l’année? Moi cela me laisse toujours dubitative… Si quelqu’un peut m’expliquer en quoi le fait d’acheter des produits à prix incroyables est plaisant? En quoi le fait de pourrir un gamin de cadeaux qui seront quasiment inutilisés est gratifiant? Et si on apprenait à consommer intelligemment? Parce que le « Je consomme donc je suis », c’est plutôt triste, non?

Les chansons débiles et saôulantes… Bon, alors, là… Je ne veux pas peiner les fans d’artistes morts dont on nous ressort chaque année les morceaux de Noël mais franchement… C’est insupportable! Il faudrait sincèrement rajeunir le répertoire de saison, parce que moi, perso, Tino Rossi ou Henry Salvador me donneraient presque la nausée et me feraient presque sortir en courant d’un magasin dans lequel je suis… Et que je crois qu’en matière de tradition, celle ci mériterait bien d’être dépoussiérée!!!

La nourriture… Je ne sais pas vous, mais j’ai l’impression aussi qu’on ne fait pas que gaver les oies ou canards dans ce pays!!! Juste une petite question: est-ce que les hypermarchés ont des contrats avec les laboratoires pharmaceutiques de produits amincissants, car vous l’aurez remarqué, à peine les festivités de Noël et de janvier terminées, HOP! On vous ressort des gélules pour maigrir et autres saloperies chimiques qui vous font perdre deux tailles en une semaine! Après vous avoir vendu des tas de trucs hyper caloriques, super toxiques, au détriment de la santé publique (vous voulez connaitre la composition de ce que vous avalez à cette période?)  et que vous avez mangé parce que « C’est Noël! » On ne nous prendrait pas pour des cons par hasard?

Les cadeaux…  Et pourquoi se forcer à offrir des cadeaux, après tout? Hein? Pour faire plaisir ou par obligation? Quand j’écoute les conversations autour de moi « Qu’est-ce qu’on va lui offrir à elle, elle aime rien de toute façon?  » J’ai envie  de dire « Ben rien. Au moins ce sera en toute honnêteté! » Et en toute simplicité… Et les sourires forcés quand certains déballent leurs cadeaux… Et les revendent le lendemain sur Ebay! Lamentable, n’est-ce pas?

Hypocrisie ambiante… Cf point précedent! Et rajoutez la famille qui ne vient jamais voir la mamie vaguement oubliée dans sa maison de retraite… Qui vient la prendre pour la soirée puis la redépose après, la conscience en paix et reconnaissante que cette brave vieille ait laissé la pièce à ce beau petit monde! Situation vécue par bon nombre d’ami(e)s de ma Nona qui passent les fêtes de cette façon… Ou alors, seul(e)s… Parce qu’on ne va quand même pas s’emmerder à aller chercher la mamie sans le sou un soir de fête non? Ou alors ces gens qui ne peuvent fêter Noël pour de nombreuses raisons. Vous savez, ces gens qui crèvent de faim et de froid, assis dans les rues animées par la folie acheteuse, mais que personne n’y fait attention parce que cela  dérange et qu’on ne préfère pas les voir, les regarder. On ne va pas gâcher notre plaisir quand même.

 La décoration… Rien que d’y penser, je souris… Quand je vois les balcons chargés de guirlandes clignotantes qui déclencheraient une crise d’épilepsie chez des personnes non malades, Pères Noël qui pendouillent la tête en bas (et qui parfois restent coincés là jusqu’au printemps!), biches blanches à paillettes qui chantonnent dans le jardin….Je me surprends à admirer le Front de Libération des Nains de Jardin et me demande si créer un front pour la libération de ces pauvres sujets ne serait pas possible?

On prend nos enfants pour des cons… Les jolies histoires de Noël.Le Père Noël et ses lutins… Chouette tradition je trouve! Alors pourquoi traîner vos enfants dans des hypermarchés dont les rayons remplis de jouets laissent à juste titre penser que les lutins chinois et indiens ont bien travaillé cette année??? C’est indispensable vous croyez? Vous ne vous êtes jamais dit que vous preniez vos gamins pour des cons en leur disant cela? Les miens ne mettent pas le pied dans un hypermarché en cette période de l’année. Quant aux dimanches d’ouverture… Jolie balade familiale, les rayons de supermarchés, n’est-ce pas?

Les Pères Noël dans les rues… Je souris en écrivant cela… Qui n’a pas en tête « Félix » du Père Noël est une ordure »? Et je suppose que vous me confirmez qu’il y en a vraiment comme cela…. A donner des cauchemars à nos loulous!

 On nous prend aussi pour des cons… Cf points précédents… Et vous y rajoutez: le vin chaud (vulgaire piquette parfumée aux épices de Noël) à 2€50 min. le verre (en plastique)… La photo avec un Père Noël pas trop mal à 5€… L’aire de jeux glacée pour les petits à 9€… Les chocolats à 45€ le kilo, le nougat à 69€…au bas mot! Vous achetez, vous, de la viande à 45€ le kilo, franchement? Et j’en passe… Une chose est certaine: y’a pas que les enfants qu’on prend pour des imbéciles pendant cette période!!!

 La foule… Non pas que je devienne de plus en plus sauvage et agoraphobe (quoique…) mais ce monde qui court, portant des paquets énormes me donne le tournis… De mauvaise humeur, râlant, bousculant… Rien à avoir avec la « magie » de Noël… Ou alors une pseudo-magie clinquante et écœurante… Tout ce que je déteste…

Voilà… Une petite liste non exhaustive de tout ce qui est détestable en cette période…

Certains diront qu’il y a de belles choses à Noël.

Oui. C’est vrai. Le partage, les grandes tablées conviviales, les éclats de rire, les petits présents offerts avec Amour, les beaux petits moments suspendus, en famille, ou entre amis, les yeux émerveillés sur la ville de Metz, illuminée divinement, du haut de la grande roue, avec ces sourires fabuleux…

Et bien vous savez quoi?

Dans ce cas, Noël, pour moi, c’est chaque jour de l’année.

Parce que ma vie tourne autour du partage, parce que les grandes tablées conviviales sont régulières, les sourires et les rires aux éclats quotidiens, les petits présents se retrouvent dans chaque moment que la vie m’offre, parce que j’ai une famille que j’aime infiniment, parce que j’ai des ami(e)s qui sont des trésors dont vous n’avez pas idée, parce que chaque jour m’offre des tours de grande roue par de simples mots. Parce que je suis vivante. Et que j’aime. Véritablement. Sans paillettes, chichis ni tralalas.

Et qu’il n’y a pas besoin d’un jour particuliers pour fêter cela. Aucune obligation calendaire.

Je fêterai Noël avec mes parents, mes enfants, mes neveux et nièces, mes petites sœurs et leurs maris, et ma Nona. Je serai plus qu’heureuse d’être avec eux, nos yeux brillants et nos rires. En toute simplicité.  Mais je sais que mon esprit partira néanmoins vers  ceux qui sont seuls ce soir là. Vers ceux qui dorment dehors, enveloppés par le froid de l’indifférence générale. Vers ces mômes en foyer, qui n’ont pas la chance d’avoir une famille digne de ce nom. Vers ces gamins privés de Noël pour diverses raisons. Vers ceux qui hurlent, pleurent, crèvent de faim à travers le monde, dévastés par des conflits que nous oublions trop souvent.  Vers ceux qui ne sont plus près de nous mais ne nous quittent pas; mes yeux brilleront pour eux aussi, mais pas de la même façon… (Putain! Tu me manques Isa, toi qui adorais cette fête et qui nous as tant donné dans ces moments… Et merde, j’ai les yeux remplis de larmes et de tes derniers mots. Je t’aime, tu sais…) Vers ceux avec qui j’aimerais partager un instant, un seul instant de cette soirée et leur dire que mes plus beaux cadeaux de Noël furent de les rencontrer, et les serrer fort contre moi.

Alors oui, la plupart d’entre vous va fêter Noël mais n’oubliez pas de regarder autour de vous et de dire à ceux que vous aimez que vous les aimez, justement. Pensez à ceux qui n’ont rien. Pensez à la chance que vous avez d’être entourés.  A ceux qui rendent vos vies si belles. A ceux qui vous donnent cette belle inspiration, tous les jours. A ceux qui sont là mais trop maladroits pour vous tendre la main. Pensez à aimer. Sinon cette fête n’aura définitivement plus aucun sens.

Love. Véritablement.

Nath.
Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

4 Commentaires

  • jmemlj@outlook.fr'
    Répondre cec573 19 décembre 2016 à 12 h 35 min

    Pourquoi suivre ces « convenances » si ça vous pèse autant ??
    Je peux comprendre tout ce qui dérange ds Noël, je suis même plutôt d’accord avec vos arguments ms j’apprécie ces moments de partage réels ds ma famille…
    Moi c’est le nouvel an que je déteste au plus au point ! Nath, tu le sais, je te le dis à chaque fois :).
    Finalement Noël c’est comme les goûts et les couleurs, on peut dire qu’on n’aime pas…
    Je pense que ça peut évoluer avec les événements de la vie, quand certaines chaises seront vides, le plaisir ne sera plus le même…
    On peut envisager un plat de pâtes non ?
    Passez de bons moments quand même 🙂
    Bisous Nath !

    • Répondre Lila sur sa Terrasse 20 décembre 2016 à 10 h 30 min

      Ah mais oui ma chère Cécile, tu le sais:pour moi Noël c’est être avec les gens qui me sont chers et effectivement un plat de pâtes me conviendrait parfaitement!!!!!! Comme tu sais à quel point je hais cette société de consommation effarante en ces périodes… Noël devrait être une fête simple, sans chichis ni tralalas… Passe de bonne fêtes ma belle Cécile!!! gros bisous à vous 4!!!

  • Vanessa.valdan@gmail.com'
    Répondre Valdan 19 décembre 2016 à 13 h 20 min

    J’ai lu et je suis tellement d’accord…. Et mon Isa aussi me manque ❤️! Déjà presque 5 ans dans quelque semaines 💕💕

    • Répondre Lila sur sa Terrasse 20 décembre 2016 à 10 h 31 min

      Merci…. Mais elles sont là malgré tout…<3

    Laisser un commentaire