Des notes de Lila

Tarifa – Mensch

12 février 2016
Photo du groupe Mensch

Il y a des morceaux, des albums qui, dès les premières notes, entrent en résonance avec votre être, votre intimité. Des musiques qui se calent sur votre diapason intérieur. Dès lors, toute résistance est inutile, vous êtes sous le charme, sous l’emprise.
« Tarifa » est de ceux-ci.
Cette claque, je l’ai prise à pleines oreilles, à sa sortie.
J’étais pourtant partagé entre la hâte de la découverte et l’appréhension de la nouveauté.

Photo du groupe Mensch en concert

Photo du groupe Mensch en concertMensch

Formé en 2008, le duo de Lyonnaises Vale Poher et Carine Di Vita, collaborent pendant deux ans avant de monter le projet Mensch. Mensch ? Guitare, basse, clavier et boîte à rythmes : un cocktail de kraut*-pop-rock aux accents new wave, l’équilibre parfaitement réussi de voix éthérées, de riffs de guitare cristallins, de lignes de basse efficaces et subtiles. Des mélodies dont on ne se défait ni se lasse. En 2012 sort le premier album, Mensch, coup de pied dans la fourmilière du rock français alors en torpeur.

Now it’s just so hard

Photo de Vale Poher du groupe MenschD’entrée de jeu, ce nouvel opus cueille l’auditeur de manière inopinée.
« Saudade » prend tellement aux tripes dans sa progression qu’on voudrait que jamais il ne finisse. « Cosmopolitain », premier titre du groupe écrit en français, une réussite soit dit en passant, invite aux déambulations nocturnes.
« The Greatest Escape » aux tonalités sombres, « Tarifa » et sa rythmique hispanisante hypnotisante, le disque joue de variations de tempos en changements d’atmosphères. « Tarifa » s’écoute comme la bande originale d’un film que chacun déroulera au gré de sa sensibilité.

Photo de Carine Di Vita du groupe MenschLet’s Dance and Die

« Tarifa » brille par la qualité de sa production, tout est soigné : les voix, la précision délicate des arrangements, percussions et claviers, en soutient au duo basse, véritable colonne vertébrale des compositions du groupe, et guitare, parfois chirurgicales, parfois animales, toujours justes.
En voiture, au casque, sur une chaîne Hi-Fi, « Tarifa » se savoure, se déguste et se dévoile un peu plus à chaque écoute.

Tarifa

Couverture de l'album Tarifa du groupe Mensch« Tarifa » est sans conteste l’une des très belles surprises de la scène musicale française pour 2015, un must have avant que cet album ne devienne collector comme son prédécesseur, désormais Sold Out.
Le duo tourne en France, si vous avez l’occasion de les voir, foncez sans hésiter !

En attendant, sait-on jamais, leur venue en Lorraine, voici deux extraits de « Tarifa » par Mensch.
Let’s rock !

 


Mensch

Lire aussi suite à cet article, Nos questions… Les réponses de Mensch.

* Lire l’article Krautrock sur wikipédia

Partager sur…Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+1Pin on Pinterest0

Vous aimerez sans doute

Pas de commentaire

Laisser un commentaire