La Malle aux Livres

Lectures d’automne

Ah les lectures d’automne… Au moins aussi plaisantes que celles d’été. En attendant celles d’hiver…

Une saison à Longbourn – Jo Baker

couverture du livre de Jo Baker dans lectures d'automne

Ce qui est amusant dans ce roman, c’est le côté « backstage » du récit. Jo Baker narre la vie des domestiques de la demeure de Longbourn. Ce domaine sur lequel grandissent les filles de la famille Bennet. Ces mêmes jeunes femmes qui nous tiennent en haleine dans « Orgueil et Préjugés », de Jane Austen.

Ici nous suivons les aventures de ceux qui les servent au quotidien, qui observent leurs histoires de loin, qui sont discrets et taisent leurs remarques. La charismatique Mrs Hill est l’intendante qui s’occupe de tout ce beau monde: entre Sarah qui rêve d’ailleurs, James qui arrive dans cette équipe et qui ne sait pas trouver sa place, la toute jeune Polly et enfin M. Hill, son mari effacé et efficace, la tâche n’est pas évidente au quotidien… Le récit de leurs vies quotidiennes se fait parfois en parallèle avec celles des Bennet mais en toute discrétion… Une belle découverte.

Preuves d’amour – Lisa Gardner

Je n’avais jamais lu de livres de cette auteure pourtant reconnue en la matière. J’ai acheté « Famille parfaite » chez mon bouquiniste avant de me rendre compte qu’il était le deuxième de la série mettant en scène Tessa Léoni. Comme je déteste ne pas avoir lu les séries dans l’ordre, je ne l’ai pas lu et finalement j’ai trouvé celui ci dans une bouquinerie lors de mes vacances. C’est bon. C’est le premier donc je me lance.

Tessa Léoni est policière de son état et affiche un parcours sans faute depuis qu’elle a pris ses fonctions. Elle est secrète et ses collègues ne savent pas grand chose d’elle. Sauf qu’elle a une petite fille, Sophie, et qu’elle est mariée à Brian qui n’est pas le père de sa fille. Une vie privée tout ce qu’il y a de plus simple. Sauf qu’un jour, elle est retrouvée prostrée chez elle, son mari mort dans la cuisine de plusieurs balles dans le thorax et sa petite fille disparue. Que s’est-il passé? Comment a-t-elle pu en arriver là? A-t-elle tué son mari et fait disparaître son enfant adorée? L’inspectrice DD Warren (héroïne d’une autre série) prend en charge l’enquête et va essayer de démêler cet imbroglio qui est nettement plus complexe qu’il n’y paraît.

Lisa Gardner nous entraîne dans une intrigue efficace et bien ficelée. Ni trop longue, ni trop courte, on se laisse happer par l’histoire. En se posant cette question: et nous? Que serions nous capables de faire par amour? Je vais découvrir la suite… Pour savoir comment vont Tessa et Sophie après ce premier opus convaincant…

Les sept soeurs – Lucinda Riley

Couvertures de livres de Lucinda Riley dans lectures d'automne

Attention Série addictive! Un peu comme une série Netflix me disait à juste titre, Sandra, dévoreuse de bouquins…

Un mystérieux milliardaire suisse, Pa Salt, a adopté six sœurs à travers le monde. Elles ont grandi ensemble dans un cocon d’amour et d’attention: outre leur père fou d’elles, Marina, « Ma », leur gouvernante qui est leur mère de substitution, et Claudia, cuisinière et femme d’intérieur attentive à leur moindre souhait.. Devenues adultes, elles ont toutes un travail qui les a dispersé aux quatre coins de la planète. Car si leur père est milliardaire, sa seule exigence envers ses filles est qu’elles soient autonomes financièrement. Quand il meurt, elles reviennent toutes dans la propriété familiale pour y découvrir que l’enterrement a déjà eu lieu. Il leur laisse à toutes une lettre, un objet différent pour chacune et des coordonnées GPS précisant leur lieu de naissance. A elles de décider si elles veulent connaître leurs origines, leurs histoires qui vont nous révéler des facettes du monde plutôt fascinantes… Et surtout la question « Qui est cette septième sœur qu’elles n’ont pas connue? »

Et au fil des tomes ( 7 prévus) nous suivons pas à pas les aventures de chacune. C’est très bien écrit, addictif et on a du mal à lâcher ces livres qui sont une véritable évasion. Je viens de finir le tome 3 et le 4 me fait de l’œil. Je fais preuve d’une grande retenue car cette rentrée littéraire s’annonce plus que passionnante et d’autres romans m’attendent… Vais-je résister? Suite au prochain épisode! Ah oui… J’ai failli oublier! Une adaptation cinématographique serait en cours… Impatiente! A découvrir absolument!

Octobre – Soren Sveistrup

Bonne nouvelle pour les fans de la série de Netflix, « The Killing »! Le scénariste, Soren Sveistrup a décidé de se lancer dans l’écriture: « Octobre » est son premier roman.

Quand une femme est découverte, atrocement mutilée dans son jardin, les inspecteurs Thulin et Hess se retrouvent chargés de l’enquête. A côté de ce cadavre, ils découvrent un petit bonhomme en marrons. Ceux là mêmes que font les enfants innocemment, en automne… Au delà, de cet étrange symbole, sur chacun d’entre eux se trouvent les empreintes digitales de la fille de la ministre des affaires sociales, qui avait disparu dans d’obscures circonstances un an auparavant et dont l’affaire non résolue avait été classée, laissant supposer qu’elle était morte.

Les meurtres vont s’enchaîner, de plus en plus violents et sanglants, et toujours aucune piste sérieuse. Thulin et Hess entament au fil des pages une descente vers l’Enfer, le tueur s’amusant à jouer avec leurs nerfs et les narguant chaque jour un peu plus. Et des questions qui s’amoncellent, des obstacles qui semblent de plus en plus insurmontables. Un premier roman brillant! A lire absolument.

L’envol du moineau – Amy Belding Brown

Mary est femme d’un pasteur dans une colonie très puritaine en 1672 dans la baie du Massachusetts. Elle veille sur ses enfants comme son mari veille sur ses « ouailles ». Une rigueur de vie assez impressionnante. Une foi absolue en Dieu. Et un but: christianiser les hordes de sauvages qui vivent à quelques kilomètres d’eux. Ces gens aux moeurs diaboliques qui ont un besoin absolu d’un Dieu imposé par ceux qui les envahissent…

Ces « sauvages » qui, un soir, attaquent et massacrent une bonne partie du village. Mary est faite prisonnière avec ses enfants. Terrifiée. Persuadée qu’elle va mourir dans d’atroces souffrances. Sauf que… Ceux qu’elle appelait « sauvages » n’en sont pas. Elle va vivre désormais auprès d’une femme puissante de la tribu. Dans cette société matriarcale, Mary va voir ses principes et ses croyances exploser en peu de temps. Jamais elle n’aura été aussi libre. Pouvant faire ce qu’elle veut. Pouvant s’exprimer librement. A une condition: accepter sa nouvelle vie. Sans chercher à s’échapper. Ce qu’elle fera tout en adoptant les habitudes et les rites de cette tribu qu’elle considère désormais comme une nouvelle famille. Le destin va la rendre à la vie de ces anglais arrogants, obtus, cruels et méprisants. Elle va devoir réapprendre à se taire. Et surtout à ne pas dire qu’elle se sent souvent plus indienne qu’anglaise… Jusqu’à quand parviendra-t-elle à baisser les yeux sans dévoiler la colère qui gronde en elle? Tiré d’une histoire vraie, ce roman est juste magnifique! A lire absolument.

Embrasser l’inconnu – Aurélie Delahaye

« Un jour j’ai tout quitté et me suis lancée vers l’inconnu… » Quand vous arrivez sur la page d’ « ordinary happy people » le blog d’Aurélie Delahaye, vous souriez. Cette jeune femme à la vie professionnelle plutôt réussie décide un jour de tout plaquer et de partir à l’aventure. A l’étranger dans un premier temps puis en France, dans un camion de pompier aménagé. Sur sa route, elle va croiser une multitude de gens. Et va décider de les faire sourire. Vous vous souvenez de la jeune femme qui tenait des affiches invitant les gens à sourire à la sortie du métro? Et bien c’était elle!

Dans ce livre qui sent bon les brumes matinales de la campagne, les parfums de la nature au fil des saisons, Aurélie nous entraîne dans son sillage. Ses premiers pas vers cette liberté, ses hésitations et ses certitudes, ses coups de coeur… Elle nous livre tout! Elle nous démontre combien elle a eu raison, combien son choix était juste et elle nous invite indirectement à nous interroger sur nos choix pros à nous. C’est bon et souriant: une belle bouffée d’air frais à l’approche de l’hiver.

La vraie vie – Adeline Dieudonné

« Ma mère, elle avait peur de mon père. »

Le ton est donné dès les premières lignes. La peur. Celle qui terrasse et dévaste tout sur son passage. Du haut de ses 10 ans, la narratrice dépeint son histoire. Avec son petit frère, ses parents et la vie dans un pavillon en banlieue. Entre un père féru de chasse au gros gibier, une mère qui gaspille son peu d’énergie à se rendre invisible, et un petit frère sensible et attachant, elle grandit en observant le monde autour d’elle, jouant dans les carcasses des voitures du garagiste de l’autre côté de la colline ou dans la forêt. Jusqu’au jour où un drame bouleverse la vie du quartier. Et son petit frère qui ne sera jamais plus le même. Dès lors elle va essayer de chercher une solution pour remonter le temps, pour retrouver son petit frère si doux. En cherchant à retrouver la relative quiétude passée, elle va se retrouver confronter à un avenir des plus sombres, dans lequel la violence de son père n’aura de cesse d’annihiler toute trace d’espoir et de bonheur dans sa famille. Un roman aux multiples récompenses internationales qui se lit d’une traite. Avec une certaine peur au ventre.

Les fleurs sauvages – Holly Ringland

Alice a neuf ans quand un drame l’amène à vivre chez sa grand mère paternelle qu’elle ne connait absolument pas, June. Celle ci s’occupe depuis des décennies d’une ferme horticole à des centaines de kilomètres de la mer qui a vu grandir sa petite fille. Dans cette ferme, elle accueille des femmes plus ou moins jeunes qui ont fui une vie dont elles ne voulaient plus, ou qui se sont réfugiées là pour trouver un sens à leur vie. Quand Alice arrive dans cet univers dans lequel le mot « solidarité » est le maître mot de leur façon de vivre, elle va apprendre à grandir autrement et à apaiser doucement ses souffrances.

En nous entraînant au milieu de ces fleurs sauvages, Holly Ringland nous offre un cadeau magnifique qu’est ce roman. Ayant grandi au milieu du jardin tropical de sa mère, elle parsème son récit de références et de notes concernant les fleurs que ces femmes cultivent. Ce roman est juste Beau. Vous avez remarqué la majuscule? Ce livre est un véritable coup de coeur. A lire absolument pour éclairer des journées qui s’annoncent froides. A bien des niveaux.

Fugitive parce que reine – Violaine Huisman

La mère de Violaine, Catherine, est une femme superbe. Mais une femme solaire, déjantée, inconséquente, aimante, maladroite. Une mère passionnée qui donne de l’amour à ses filles de façon fantasque. Toujours sur le fil du rasoir… Violaine et sa sœur grandissent en essayant de sauver leur mère d’un grand plongeon vers des abysses d’où elle ne remontrait pas. Elles surveillent ses incartades, essaient de la tenir à flot, lui disent qu’elles l’aiment, qu’elle ne doit pas les abandonner… Elles connaissent tous ses amants et maîtresses, auront un beau père qui ne leur plait pas mais qui apportera une stabilité relative. Leur père est près d’elles, à sa façon. Il passe les voir chaque soir quand il n’est pas en déplacement à l’autre bout du monde.

Dans ce livre bouleversant, Violaine Huisman rend un hommage magnifique à sa mère. Parce que même avec ses défauts et ses défaillances, elle a aimé ses filles, plus que tout. Au fil des pages, on se surprend à penser que cette mère pourrait être nous, car la vie n’est pas toujours facile, parce que nous aussi, nous avons nos défaillances de mère et nos faiblesses qui peuvent fragiliser les femmes que nous sommes.

Et puis aussi… Chroniques accessibles depuis la page d’accueil du site!

  • le jour où
  • Betty

Lila sur sa Terrasse

Je suis moi.

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. christelle.valantin@free.fr'
    Valantin a dit :

    Merci. Pour tous vos commentaires, une grande partie de ces livres va arriver très vite sur le PAL.

    1. Lila sur sa Terrasse a dit :

      Merci! Vous me direz si vous avez aimé! Bonnes lectures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.